wtf-man

Politique,Société

Trump : Une victoire populaire?

5 Déc , 2016  

Oui, il l’a fait. Donald Trump, le clown, la risée des médias et du monde entier est le 45e président des Etats-Unis. Après une lutte acharnée avec Clinton, sur fonds de scandales et d’attaques cinglantes, le milliardaire a remporté l’élection à la surprise générale. Les opinions varient sur la victoire de Trump : rejet du système actuel, croissance des inégalités, la peur du terrorisme. Et si en fait, la victoire de Donald Trump était avant tout profondément culturelle ?

The rookie, …

Pour comprendre la victoire de Trump il faut savoir que le milliardaire a basé son image sur trois clichés familiers aux américains. La premier d’entre eux c’est le rookie.

Le rookie c’est la recrue, le nouveau venu. Il incite la sympathie du public parce qu’il symbolise l’audace, le potentiel, la conquête. Le rookie apporte de la fraîcheur dans la compétition, un regard neuf.

Trump jouait sur cette image habilement. Multipliant les phrases chocs et les discours trashs, le candidat faisait passer son comportement pour un style « anti-politiquement correct » : Il osait dire tout haut ce que l’on pensait tout bas. Mais il n’était pas haineux : non, il apportait une nouvelle vision. Une vision censurée par la « bien-pensance hypocrite des médias traditionnels ;). »

Le rookie est aussi crédité d’innocence. Puisque c’est un nouveau venu, il n’a pas été corrompu. Trump n’était pas dans le système que dénonçait ses électeurs. Il serait un candidat intègre qui n’a pas été sali par les manigances de Washington. Portant une image de relative honnêteté et d’intégrité malgré ses déclarations, Trump a pu rassembler une base d‘électeurs fidèles, lassés des jeux d’intérêt particuliers.

Trump a su faire de sa principale faiblesse une force. Si pour un autre candidat, nouveau venu rimait avec inexpérience et risque, Trump a su gagner la confiance d’un électorat et mettant en avant son audace.

Trump a rapidement pris l'ascendant sur ses adversaires.

Trump a rapidement pris l’ascendant sur ses adversaires.

Toutefois, le rookie a compris qu’une fois dans l’arène, il faut savoir encaisser les coups.

The brawler, …

Le bagarreur, un autre personnage familier de la culture américaine. L’homme prêt à se battre pour ses proches, ses convictions son honneur. En somme, c’est un homme qui sait se battre pour ce qui a de la valeur à ses yeux. Que peut-on espérer de mieux d’un Président ? Mais un bagarreur, un vrai, sait que l’important c’est de savoir encaisser.

Pas là pour rigoler.

Pas là pour rigoler.

Et le rookie Trump n’a fait que cela durant sa campagne. Les médias le tournaient en bourrique, ses adversaires l’insultaient, l’opinion publique le discréditait. Conspué de toutes parts, Trump n’a jamais cédé. Bien au contraire, il semblait que plus on le frappait, plus le candidat républicain gagnait en force. Se jouant de l’opinion de ses adversaires comme un lycéen se moque de la morale d’un professeur, Trump a fait pire que faire taire les médias : il bouché les oreilles des auditeurs.

OKLM

OKLM

C’est ainsi que de scandale en scandale, il a gravi échelon par échelon les marches vers la Maison Blanche. Rares étaient les fois où le candidat républicain était déstabilisé

Dans un pays où les valeurs et la tradition militaires sont encore profondément ancrées dans leur culture, Trump a su se montrer « digne » d’être un leader. Un homme qui encaisse lieu d’esquiver. Un combattant qui saura protéger le pays et ses citoyens de tous les dangers. Un homme qui ne se vendra jamais à l’ennemi, un patriote, un vrai.

Oui, pour ses électeurs, Trump correspondait à cela.

The self-made man.

Voilà la figure la plus populaire aux Etats-Unis. Le véritable héros américain. L’homme qui a su surmonter tous les obstacles, celui qui, par sa volonté, a su changer ce que la providence lui destinait pour parvenir au sommets. Le self-made man fait l’objet de tous les fantasmes, et pas que dans le pays de l’oncle Sam. En effet, quel homme est plus respectable que celui qui a passé sa vie a construire sa réussite?

Cette réussite, le milliardaire n’a eu de cesse de l’afficher durant sa campagne. Trump est l’homme aux milliards, son nom miroitait le luxe, tout ce qu’il touchait devenait de l’or… Si l’on excepte ses échecs successifs… et le fait qu’il ait hérité d’une fortune considérable…

Sa « réussite » le milliardaire la doit à ses qualités exceptionnelles selon lui : sa hargne, son sens du leadership, son flair, son expérience. Cela peut sembler abhérrant mais ce discours va de pair avec l’image qu’il véhiculait durant sa campagne. Trump était toujours sur la première ligne et gérait sa campagne comme une entreprise : le but était de de battre la concurrence sur le marché.

On comprend à terme que cette image n’est en fait q’un aboutissement des deux précédentes. Un self made man c’est un rookie devenu un brawler et qui a réussi. Désormais, il a l’expérience du terrain. Il s’est montré capable de par ses succès à mériter la confiance qu’on lui porte. Trump était de fait le seul à « légitimement » pouvoir dire : Let’s make America great again

Le milliardaire a fait ce qu’il savait faire de mieux : vendre du rêve. Ses électeurs ont tout pris. Car au final, ce n’est pas cher de rêver.

Une victoire démagogique.

En prenant les choses sous cet angle, on comprend que le vote de Trump ne reposait pas sur un rejet de Clinton. Non, c’est son attitude qui a mené le candidat républicain à la victoire. Trump a bâti sa victoire sur la tradition. Un socle bien plus solide que celui d’Hillary qui était : Tout sauf Trump.

Ainsi, la candidate démocrate représentait une société américaine dédaigneuse d’une partie des Etats-Unis. Des américains aveuglés par l’image progressiste qu’ils ont d’eux mêmes,qui, au nom de la tolérance, de la liberté et de l’humanité, caricaturaient et rabaissaient leurs concitoyens tout en essayant de les ramener dans le troupeau du « bon-sens ». Ce discours condescendant et infantilisant a coûté la victoire à la démocrate.

Le discours de la démocrate a ouvert la voie pour Trump

Le discours de la démocrate a ouvert la voie pour Trump

Trump est l’un des plus grands démagogues de l’histoire. Il a parfaitement su jouer avec l’opinion. En caressant ses électeurs dans le sens du poil, en se faisant passer pour l’un d’entre-eux, en désignant ses ennemis, il est devenu un personnage sympathique et populaire auprès des « oubliés ». Un homme qui se dressait face à un système injuste. Il a réussi a créer un gouffre entre ses électeurs et ses opposants. Il a joué avec l’imaginaire de millions de personnes et s’est servi de leurs propres idéaux pour s’imposer comme un leader.

Voilà comment un candidat qui a eu une posture misogyne, raciste, mégalomane, égocentrique, climato-sceptique et belliqueux a pu parvenir à la Maison-Blanche.

C’était donc le premier article de ce dossier. La prochaine fois, nous parlerons de l’abstention aux Etats-unis. Un phénomène marquant puisque 40% des électeurs ne votent pas au Etats-Unis. Y a-t-il un malaise dans la plus grande démocratie au monde?

Notez cet article !
Nombre de vote : 2

Articles similaires :

Et si François Hollande s’était saboté avec l’usage du 49.... Depuis sa création en 1959, l'article 49.3 permet au premier ministre de faire passer une loi en force, sans avoir à la faire voter. Déjà utilisé po...
La ZAD, une utopie à défendre On ne présente plus la ZAD de NDDL, une zone occupée originellement pour s'opposer à la création d'un aéroport, a quelques kilomètres de Nantes. Déjà ...
Rodrigo Duterte vs la justice internationale : « Oubliez les droits d... «  Oubliez les droits de l'homme, si je deviens président, ça va saigner » Le ton était donné par le candidat Rodrigo Duterte avant même son élection,...
Victoire du Parti Pirate Islandais: le début d’une politique alternati... Le samedi 29 octobre, le Parti Pirate d’Islande est devenu le troisième plus gros parti du pays en récoltant 14.48 % des suffrages aux élections lég...
Joao
Je m’appelle Joao et je suis chroniqueur chez Juste 1 Question. Je cherche à vous informer sur l’actualité mondiale de façon simple, concise et avec un grain d’humour. Je veux que vous puissiez appréhender chaque info. Pour cela, je compte toujours aller à l’essentiel et vous apporter les faits et mes analyses sans fioritures. Bref, mon but est de vous montrer que vous pouvez comprendre ce qui vous entoure en vous posant juste 1 question.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz