hip-hop-264396_960_720

Musique

Rilès : un artiste qui joue avec les codes du rap ?

10 Mar , 2016  

 

VANITY PLUS MIND (old EP, I was 17) . En donnant son jeune âge, Rilès se dédouane par la même occasion d’un travail qu’il juge, en quelque sorte, imparfait. Cet éternel insatisfait a commencé sa carrière très tôt. Étudiant français, il rappe en anglais et n’hésite pas à tordre le cou aux codes du rap actuel.

Un mélange de Pokémon et DiCaprio.

Dans son dernier son Another Complain but , le clip vidéo alterne, entre autres, des images de fond montrant le jeu vidéo Pokémon ou encore l’acteur DiCaprio. C’est bien là une preuve de l’envie créatrice de ce rappeur. Il ne se fixe pas de limite, son inspiration use de plusieurs genres musicaux. Ainsi, ses sons mélangent des refrains très chantés (faisant référence à sa culture Pop) mais aussi des couplets rappés aussi agressifs qu’intimes. Rilès y parle de son histoire, de la manière dont sa famille s’est opposée à son envie de devenir rappeur. Il n’hésite pas à dire qu’il n’a plus de famille1. Le rap, il le modèle à son image et en fait aussi son exutoire. Rilès devient donc un artiste complet. Un artiste qui a déjà une idée assez tranchée sur la musique. Same est un véritable réquisitoire contre le rap actuel. Le refrain est assez explicite :

« Same bitch, same goals, same balls
Same beats, same clips, simple
Same shit, same shame, same prose

Deus of error »

Traduction :

«  Mêmes meufs, mêmes buts, mêmes couilles 
Mêmes rythmes, mêmes clips, mêmes simples
Mêmes merdes, mêmes hontes, mêmes proses. 
Deus de l'erreur, »

Il finit en disant :

« Enough I hate you, in fact I hate you all
I wanna crush you, I wanna beat you »

Traduction :

«  Assez, je vous hais, en réalité, je vous hais tous. 
J'ai envie de vous écraser, j'ai envie de vous battre »

Difficile de savoir si ce sont les rappeurs ou tous les individus qu’il déteste. Si Rilès a un avis très tranché, cela souligne aussi ses tendances iconoclastes. Il ne fait pas un rap tape à l’oeil qui multiplie les grosses caisses et les grosses fesses. Un de ses tweets souligne parfaitement cela :

rilès sex industry
( «  Parfois, je ne vois aucune différence entre l'industrie musicale et pornographique »)

Actuellement, Rilès serait le seul à faire du bon rap. Derrière cette virulence, il exploite et redéfinit par la même occasion une composante clé du rap : l’égotrip.

L’égotrip qui devient l’égotroublé.

Difficile de ne pas voir l’influence de Kanye West dans le flow2 de Rilès. Quilombo est un titre qui fait automatiquement penser aux musiques de l’album Yeezus de Kanye West. Rilès ne se cache pas d’être influencé par Kanye West, sur Twitter, il va même jusqu’à dire :

rilès muhammed ali

Traduction :

«  J'adore Kanye, son assurance en énerve plus d'un. Ils détestaient Mohammed Ali pour la même raison ». 

En citant ces deux personnalités, Rilès revendique ainsi leur influence sur sa musique et son ethos. Il n’hésite pas à être vantard voire franchement prétentieux. Comme Kanye, qui se considère comme un dieu, Rilès dit dans Nowadays :

« Today I may be unknown, tomorrow I’m on(…)

I already won(…)

And I’m sitting here ready to burn them up, hun!( …)

No, we ain’t modest (…)

Ain’t nobody better than me, and if you find better than me
It’s just that it’s a second me, a second we? a second us »

Traduction :

«  Aujourd'hui, je suis peut-être inconnu mais demain, je serai une vedette(...) 
 J'ai déjà gagné(...) 
 Et je suis là, prêt à les pulvériser hun !(...) 
 Non, nous ne sommes pas modestes(...) 
 Personne n'est meilleur que moi et si tu trouves quelqu'un de meilleur, c'est juste un second moi, un second nous ? Un second nous. ». 

Tout comme le rappeur et le boxeur auxquels il fait référence, Rilès justifie sa prétention en s’efforçant d’être le meilleur. La vantardise est le propre de l’égotrip, terme souvent utilisé dans le rap pour souligner une vantardise exacerbée. Dans le cas de Rilès, cette vantardise est parfois remise en question.

Il serait tellement perfectionniste qu’il remettrait en question les œuvres qu’il trouvait pourtant auparavant parfaites. Sa propre jeunesse serait la source de certaines de ses imperfections. On peut se demander si ce n’est pas pour cela qu’il a pris soin de mettre son âge entre parenthèses sur un de ses premiers EP VANITY PLUS MIND (old EP, I was 17). L’égotrip se troublerait. Rilès va même jusqu’à dire sur Twitter :

RIL7S

( « parfois, je pense aux paroles de merde que j'ai écrites et je pleure comme une chienne» ) 

Ce tweet a une formulation comique mais cache tout de même la remise en question dont fait preuve le rappeur. Volontairement ou non, en doutant des œuvres où il vantait ses talents, Rilès détourne la notion d’égotrip et la rend moins binaire. Son rap est protéiforme et n’est pas encore fixé, et ce n’est pas pour l’heure que Rilès le fixera. Bien sûr, l’oeuvre de Rilès ne s’arrête pas qu’à cette déformation des codes du rap, il fait également référence à sa religion musulmane à la solitude qu’il ressent. Comme si son talent le mettait à l’écart, encore une fois, il réutilise le poncif de l’artiste à l’écart du monde. Cependant, si Rilès est autant à l’écart c’est aussi parce qu’il est très prétentieux. Encore une fois, il invite à prendre ses paroles au sérieux et à la légère mais surtout, il invite au temps à bouger qu’à réfléchir. Parce qu’il ne faut pas non plus verser dans la psychologie de comptoir. Accompagné de Sofian (un ancien chanteur du groupe Granville) Rilès fait avant tout un rap très dansant et qui met de bonne humeur.

1 « Ain’t got no family » Rilès Same

2La manière de rapper

Notez cet article !
Nombre de vote : 36

Articles similaires :

Sol Patches : the voice of an other Chicago ? We asked a few questions to Sol Patches, a transgender rap artist from Chicago. The opportunity to talk about their excellent album AsWaters Hurricane...
DJ Weedim : le producteur de rap le plus rock ? Chez Juste1Question, on a toujours aimé DJ Weedim, et on a toujours dit tout le bien qu'on en pensait, comme ici. Du coup, lorsqu'il a sorti son EP av...
Bromance, le label électro le plus influent du rap ? Bromance est un des labels de musique électronique français les plus influents du moment. Depuis le règne d'Ed Bangers dans les années 2000, on avait ...
Quels sont les albums de l’année 1970 que vous n’avez (san... 1970 est sans doute l'une des années charnières qui marquèrent l'histoire de la musique. Les Beatles se séparent, laissant en héritage leur ultime alb...
Messan Moïse Ayivi
J’écris dans à peu près toutes les catégories. Cela me permet de traiter d’informations diverses en m’impliquant beaucoup dans mes recherches et mes enquêtes. J’espère que vous apprécierez mes articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz