vidal rouge

Sport

Real-Barça : Les deux géants favorisés ?

19 Avr , 2017  

Une fois de plus, l’un des deux rivaux espagnols fait parler de lui. Et non pas par leurs victoire, mais par al supposée « aide » qui les occasionne. Hier, le Real Madrid de Zidane remportait une victoire magistrale sur le Bayern de 4-2. Malgré sa domination, et tout comme le Barça contre le PSG, la presse européenne retient surtout les erreurs de l’arbitre. Les deux clubs sont-ils chouchoutés ?

Une domination contestée 

Si les réactions vis-à-vis des deux clubs sont aussi violentes c’est évidemment parce qu’ils règnent, quasiment sans partage, sur le football mondial depuis plus de 10 ans. Le duo Réal-Barça se relaye les titres dans les compétitions nationales, siphonnent les grands joueurs et les parts de marché et font évidemment de l’ombre à leurs rivaux. Sur les 10 derniers éditions, ils ont remporté la moitié des ligues des champions. De plus, leurs centre de formations sont en grande partie à l’origine de la formation qui a permis à l’Espagne de rafler deux Euro et une Coupe du Monde.

Toutefois, ces clubs ont un large passif d’erreurs en leur faveur. Des erreurs décisives qui auraient changé la face du monde du football. D’où une réputation de favorisés qui s’est forgée autour de ces grands clubs. Certains pensent que leur poids historique incline les arbitres à être plus indulgents envers eux. D’autres avancent la thèse de l’argent et de la corruption.

Toujours est-il que sur les derniers matchs où on les accuse d’être aidés, ces clubs ont marqué 10 buts en somme. Le PSG a encaissé six buts lors du match retour au Camp Nou. Quasiment autant qu’en six matches de poule. Le Réal a marqué quatre fois contre le champion allemand en titre. La formation de ZInedine Zidane a fourni une prestation de haute volée en rendant coup pour coup sur 120 minutes. Ne doit-on pas pointer cela comme le raison de leur réussite ?

Un arbitrage vidéo nécessaire ? 

Evidemment, cette opinion pointe aussi vers une polémique que connait le foot actuellement : l’arbitrage video. Dans un univers qui concentre de plus en plus de richesses et d’intérêts, les voix se font nombreuses en faveur de plus de justice dans le sport. Les erreurs d’arbitrages coutent des millions d’euros pour les clubs, en recettes télévisuelles et en image. Cette pression a débouché sur l’implantation progressive de l’arbitrage vidéo dans les compétitions.

Toutefois, l’idée ne séduit plus autant qu’avant. Si l’arbitrage vidéo a été une grande réussite à la coupe du monde de 2014, aujourd’hui son usage est critiqué, notamment lors des matchs amicaux. Il révèlent dans quelles circonstances il peut être une dérive. Le sport perd définitivement son aspect ludique, bon enfant et se professionnalise définitivement. On a pu voir cela lors du match amical France-Espagne. Le but refusé de Griezmann, qui avait libéré tout en stade, a causé une gêne considérable. L’absence d’enjeu nous rappelle que l’essence du sport ce n’est pas le sérieux, mais le plaisir qu’on prend à le pratiquer, à le regarder.

L'arbitrage vidéo peut aussi ôter au sport sa spontanéité.

L’arbitrage vidéo peut aussi ôter au sport sa spontanéité.

Car c’est ce plaisir qui nous pousse à revenir chaque année inlassablement pour regarder ces compétitions. Le sport c’est l’émotion. Celle de la victoire comme celle de la défaite. Ce sont les surprises, le dépassement de soi, les erreurs, la révolte, les drames ou les réussites. C’est cela qui l’élève au rang de spectacle. Ce sont ces histoires qui dessinent nos conversations, qui forgent les passions que l’on transmettra. Hélas, l’arbitrage vidéo peut aseptiser la compétition. En voulant la justice à tout prix, nous nous priverons de cette insouciance qui caractérise le jeu et de la tragédie qui rend les compétitions tragiquement inoubliables.

Notez cet article !
Nombre de vote : 1

Articles similaires :

PSG : Quelle suite pour le club ? Incroyable : c’est la réaction générale face à la défaite stupéfiante du PSG au Camp Nou. La remontée impossible, du jamais vu en Ligue des Champion...
Football : que se passe-t-il en Premier League ? « Leicester City est en tête ? Haha, bonne blague, le premier doit être Manchester City ou Chelsea » c’est ce qu’on disait avant cette année. Arrivée ...
Roland-Garros 2016 : quel bilan peut-on dresser à mi-tournoi en simple... L’hécatombe 2016             Au bout de cette première semaine de tournoi, un constat s’impose : il n’y a plus grand-monde sur les courts de la Por...
Quels sont les 5 matchs à ne pas rater en ce début d’Euro ? Le show a débuté hier mais c'est aujourd'hui que les matchs commencent officiellement. L'Euro 2016 risque de nous réserver plusieurs surprises, nota...
Joao
Je m’appelle Joao et je suis chroniqueur chez Juste 1 Question. Je cherche à vous informer sur l’actualité mondiale de façon simple, concise et avec un grain d’humour. Je veux que vous puissiez appréhender chaque info. Pour cela, je compte toujours aller à l’essentiel et vous apporter les faits et mes analyses sans fioritures. Bref, mon but est de vous montrer que vous pouvez comprendre ce qui vous entoure en vous posant juste 1 question.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz