AMISH 4

A propos,Histoire,LifeStyle,Société

Qui sont les Amish?

23 Mai , 2017  

Les Amish sont une communauté religieuse, dont les membres vivent en marge de la société actuelle, sans haute technologie et parfois même sans électricité ou voitures. Leur population, souvent moquée ou simplement méconnue, est pourtant conséquente. D’autre part, il est intéressant d’étudier ce mode de vie particulier dans une société aujourd’hui presque entièrement globalisée.

Origines

L’un des premiers préjugés sur la communauté Amish est de penser qu’il s’agit d’une secte. En réalité ils sont anabaptistes, font partie de l’Eglise Chrétienne et se basent sur le Nouveau Testament, mais avec leurs propres croyances et interprétations.

Les anabaptistes ou « rebaptiseurs » ont fait leur apparition en Suisse après la Reformation Protestante au 16ème siècle. Ils étaient nommés ainsi car rebaptisaient les adultes auparavant déjà baptisés enfants, pour témoigner de nouveau leur foi.

De plus en plus influents ils furent violement persécutés et contraints de quitter la Suisse pour l’Alsace, menés par leur leader Jakob Amman, d’où vient le nom « Amish ».

En 1693 a lieu une scission au sein des anabaptistes, entre les fidèles de Jakob Amman, devenant les « Amish » et ses opposants, les « Mennonites » qui trouvaient que ses principes se durcissaient de plus en plus, menant à de nombreuses excommunications.

Ces deux communautés vivent encore aujourd’hui séparément mais sont installés dans les mêmes territoires.

Ils ont ensuite immigré aux Etats-Unis au 18ème et 19ème siècle et sont aujourd’hui environ 308 000, répartis dans 31 Etats mais aussi dans quelques provinces du Canada. Leur population est principalement concentrée en Pennsylvanie, dans l’Ohio et dans l’Indiana.

Des communautés distinctes

La communauté Amish est loin d’être homogène. Il existe différents groupes qui ont différentes traditions, suivant des régulations précises dictées par une congrégation locale. On compte ainsi environ 2 260 congrégations locales qui correspondent à des « Church districts ». Chaque district abrite généralement 20 à 40 familles. On dénombre en tout 509 différentes colonies qui contiennent des districts, ce qui est assez considérable.

Il existe donc des centaines de façons différentes de vivre Amish, même si certains principes et traditions restent communs.

Principes religieux et modes de vie

La langue parlé par les Amish est un dialecte allemand particulier, le « Pennsylvanian Dutch » ou « Swiss Dialect ». Ils lisent ainsi les anciens ouvrages anabaptistes en suisse-allemand du 16ème siècle pour se baser sur leurs préceptes.

Les anabaptistes accordent la plus grande importance au baptême adulte. En effet, ceux qui prononcent leur vœux de baptême s’engagent à suivre la voie de Jésus et les règles de l’Eglise durant toute leur vie. Si jamais ils renient leur vœux ils doivent affronter l’excommunication et ce que les Amish appellent « shunning » c’est-à-dire l’humiliation infligée aux anciens membres de la communauté qui ont brisé leur vœux. Ils sont mis à l’écart et même leur famille ne sont plus autorisés à leur adresser la parole. Mais s’ils décident de quitter la communauté avant leur baptême cela est toléré -en théorie seulement car il est très difficile de quitter les Amish une fois qu’on y a grandi, ce qui implique de ne plus avoir de contact avec sa famille et affronter seul la société extérieure.

Toutefois à 16 ans a lieu le « Rumspringa » : période de « liberté » pour les jeunes avant de prononcer leurs vœux. Ils peuvent quitter la communauté pour quelques temps, voyager, découvrir la société extérieure.

Une autre particularité de la communauté Amish, et la plus connue, est leur utilisation très sélective de la technologie. Celle-ci dépend des règles de leur communauté mais ils se déplacent généralement à cheval ou en buggy (calèche tirée par des chevaux), ils n’utilisent pas l’électricité délivrée par les lignes publiques et la télévision et les ordinateurs sont strictement interdits.

D’autre part ils vivent tous en régions rurales et ont un certain dress-code : des robes longues et sobres pour les femmes, des chemises, un chapeau et le port de la barbe pour les hommes.

Une communauté grandissante

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la communauté Amish considérés par certains comme « moyenâgeuse » n’est pas en voie d’extinction. La population Amish est même croissante et a doublé durant les 20 dernières années. Cela s’explique par les familles toujours aussi nombreuses avec une moyenne de 7 enfants par famille, qui se déplacent de plus en plus vers l’ouest. Mais aussi par le nombre élevé de jeunes qui décident de rester au sein de la communauté (85% rejoignent l’Eglise).

On pourrait expliquer cela par la difficulté d’intégrer le monde extérieur, aujourd’hui toujours plus ancré dans une société de consommation accrue et l’utilisation toujours plus importante de la haute technologie. Tout cela semble en effet beaucoup à assimiler pour les jeunes Amish élevés dans une communauté aussi restreinte et coupée de la société actuelle.

Ou simplement le fait de devoir quitter l’endroit où l’on a grandi avec ses proches est une décision trop dure à prendre, d’autant plus qu’il est souvent mal vu de quitter la communauté.

D’autre part il y a quelques avantages à vivre chez les Amish.

Le modèle de la communauté Amish : un exemple à suivre ?

Qui n’a pas déjà rêver de s’éloigner de la société actuelle, parfois oppressante et contraignante, juste pour quelque temps ? Les Amish vivent coupés de la société et pourtant semblent très bien s’en accommoder, et cela depuis des siècles.

Vivre en communauté contient en effet des avantages : une solidarité à toute épreuve et une organisation sans faille, chacun a un rôle au sein de la communauté et est un membre à part entière d’une grande famille.

La société actuelle pourrait apprendre de ce mode de vie qui privilégie le partage et l’échange et apprend comment faire des concessions pour vivre en communauté plutôt que faire passer les besoins individuels en premier lieu.

Toutefois on peut observer dans cette communauté de nombreux points négatifs, à commencer par un mode de vie très strict et règlementé.

D’autre part les Amish n’ont pas beaucoup d’éducation, seulement jusqu’à ce qui correspond au collège en France et l’école est instituée par les Amish. Ce qui fait que les jeunes Amish n’ont pas vraiment de connaissances du monde extérieur, et plus inquiétant pour les jeunes filles, aucune connaissance du corps humain, les menstruations, le sexe ou la notion même de viol. Ce qui peut se révéler très dangereux pour elles durant le « Rumspringa ».

Et si l’on ne se sent pas à sa place au sein de sa communauté d’origine, il est en réalité très dur de la quitter et de recommencer une autre vie dans un monde totalement différent.

Liens annexes

L’ouvrage de Saloma Miller Furlong « Pourquoi j’ai quitté les Amish » est un magnifique témoignage très instructif de la vie au sein d’une communauté Amish.

Le site académique « Amish studies » développé par le “ Young Center for Anabaptist and Pietist Studies” de Elizabethtown College est aussi très instructif et contient de nombreuses informations sur les Amish et leur culture: http://groups.etown.edu/amishstudies/

Notez cet article !
Nombre de vote : 3

Articles similaires :

Vers une « feuilletonnisation » des attentats ? A quand le prochain épisode ? A quand la prochaine révélation incongrue ? A quand le découverte d’une autre cachette surréaliste ? Tant de questions...
Victoire du Parti Pirate Islandais: le début d’une politique alternati... Le samedi 29 octobre, le Parti Pirate d’Islande est devenu le troisième plus gros parti du pays en récoltant 14.48 % des suffrages aux élections lég...
Dix-neuvième Congrès du Parti communiste chinois, un évènement sans su... le 18 octobre,  l'élite du Parti communiste chinois se retrouve  à Beijing,  place Tiananmen,  pour le 19eme Congrès du Parti communiste chinois.  Cet...
Marine Le Pen : la gaffe de trop ? Marine Le Pen ne perd pas le nord. Ce mardi la candidate a une nouvelle fois provoqué la controverse. La raison ? Son refus de porter le voile face ...
Etudiante en relations internationales, je m'intéresse à toute l'actualité autour du monde, que ce soit d'un point de vue politique, économique, social ou culturel. Les sujets qui me tiennent à cœur sont divers, je tenterai de vous les faire partager au mieux !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz