nb

Culture / Divertissement

Que faire durant la Nuit blanche 2016 ?

27 Sep , 2016  

Cette semaine, entre la Nuit blanche et la Fashion Week, on ne sait plus où donner de la tête. Si la mode est à l’honneur durant toute la semaine, le programme de la Nuit blanche a aussi de quoi séduire. Ce léger tour d’horizon des quelques événements de cette Nuit blanche parisienne pourra sans doute éclairer les plus curieux (en s’excusant d’avance pour les non-parisiens).

De quoi en prendre plein les yeux

L’attraction à ne surtout pas manquer sera sans doute le « bal électro futuriste » proposé sur le Pont des Invalides. Crossing, c’est le nom de l’installation mis en place par l’agence We love art (qui a notamment organisé le Peacock Festival). Si la musique sera au rendez-vous, ce qui attire vraiment dans Crossing c’est l’installation lumineuse qui promet d’être grandiose.

cza9ev_wuaiuybs

Peu d’informations ont été dévoilées mais l’événement promet d’être intéressant, rendez-vous donc de 23h à 2H au ¨Pont des Invalides afin d’assister à Crossing.

14433045_1728527217399311_1952352899103085506_n

De quoi en perdre les oreilles

Contrairement à Crossing particulièrement orienté électro, la 12ème édition de la « Grrrrr Party » proposera une programmation funk et hip hop. Des artistes comme VerbT et Fliptrix ou encore le DJ set du rappeur Fuzati seront donc de la partie. En ce qui concerne le lieu, cette soirée se tiendra dans un site « temporaire » c’est-à-dire la Station Gare des Mines. Les aficionados des soirées se déroulant dans des lieux incrogrus seront donc conquis.

De quoi en perdre la tête

La Nuit blanche, c’est aussi et surtout des expositions en plein air qui sillonnent toute la ville. Une fois encore, l’art contemporain est au rendez-vous puisqu’il sera possible de faire un circuit traversant une bonne partie de Paris. Égrenée dans toute la ville, des œuvres d’arts sur le thème de l’amour et de l’art (qui est celui de la Nuit blanche 2016) sont accessibles à tous. Ainsi, le circuit le plus impressionnant est le parcours de Poliphie. Se basant sur le roman Le Songe de Poliphie, la traversée nous place au cœur du récit. Le spectateur cherche donc dans Paris sa bien-aimée : Polia. Dans toute la ville, des œuvres d’Alain Séchas, Erwin Olaf ou encore Anish Kapoor ont été créées pour l’événement.

Enfin, si la Nuit blanche est intéressante, c’est surtout par sa nature imprévisible. Que vous ayez l’application officielle ou non, n’hésitez pas à arpenter les rues de votre ville afin de découvrir de manière inattendue une œuvre d’art, un concert qui sauront à coup sûr, attirer votre attention.

Pour toutes infos complémentaires, direction le site officiel de la Nuit blanche 2016.

Notez cet article !
Nombre de vote : 0

Articles similaires :

Juste1film : Ma vie de Courgette http://www.youtube.com/watch?v=XmJQ5_x8VoE On ne pouvait pas ignorer cette petite perle d’animation. Poétique, délicat, mais cruel, le film d’...
Juste quelques questions à Monsieur le Prof Aujourd'hui, on a la chance, que dis-je, l'honneur, de pouvoir poser quelques questions à Monsieur le Prof, aka William Lafleur, à l'occasion de la so...
Gandi Lake : une pop-rock onirique ? Cet article, je l'ai écrit le soir, entre sommeil et illumination, la musique de Gandi Lake a berçé mes doigts en stimulant mes pensées. Ecouter Gan...
Juste quelques questions à l’illusionniste Luc Langevin Luc Langevin c'est plus de 200 représentations au Québec mais aussi plus de 400 illusions originales pour la télévison. A l'occasion de son specta...
Messan Moïse Ayivi
J’écris dans à peu près toutes les catégories. Cela me permet de traiter d’informations diverses en m’impliquant beaucoup dans mes recherches et mes enquêtes. J’espère que vous apprécierez mes articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz