Florent-Pagny-le-11-decembre-2015_exact1024x768_l

Culture / Divertissement,Musique

Que s’est-il passé dans l’actualité musicale cette semaine ? #4

1 Oct , 2017  

Toutes les semaines, Juste1Question vous livre son bilan, jour par jour, de la semaine musicale écoulée. Entre découvertes indés et stars internationales, découvrez notre carnet de bord musical hautement subjectif.

Lundi 25 Septembre

On a des nouvelles de 70th Street Carlos, le rappeur le plus survolté de Bâton-Rouge, qui sort « Ding Dong », un nouveau clip. Le membre du crew louisianais WNC (un des deux crews qui agitent la ville avec NeverBrokeAgain et leur leader NBA YoungBoy) fait désormais parler de lui depuis plus d’un an maintenant, date de son tube « Cross Me ». Anciennement nommé WNC Carlos, le rappeur dégage une énergie débordante, brute, essoufflée parfois, tant il est pris dans des danses survoltées. 70th Street Carlos flirte avec le hors-beat avec talent, joue avec les prods avec virtuosité.

Il faut dire que celles-ci, assurées par un producteur local, Trill Itz a Hit, sont sans doute l’autre raison du succès de WNC Carlos. Gorgées d’énergie, de gros cuivres, de lignes de basses, et de beats entêtants, elles font honneur au genre local de la bounce, rappelant son sens originel : rebond, saut. Et comment ne pas sauter face aux gesticulations de 70th Street Carlos, qui avec WNC Whop Beezy, fait partie des membres les plus prometteurs de ce collectif débridé ? « Ding Dong », morceau étonnement calme, n’est pas à la hauteur de certains des morceaux les plus punks, les plus déchaînés (comme ce tube absolu), de « Mister Bang Bang », mais nous donne des nouvelles de ce rappeur, et c’est déjà très bien.

Mardi 26 Septembre

Florent Pagny a annoncé hier qu’il quittait la France pour de « vraies raisons fiscales ». Ce matin, Bruno Le Maire l’a invité à rester, à ne pas partir au Portugal. Mais le chanteur est imperturbable : le plaisir de ne pas payer d’impôts sur son héritage, de ne pas payer l’impôt sur la fortune, et de ne pas payer d’impôts sur ses royalties (les droits touchés par les artistes) pendant dix ans est trop fort. Il explique néanmoins qu’il pourrait revenir, si on changeait les règles fiscales en France. Florent Pagny a donc la solution contre l’exil fiscale : donner plus aux riches. Jusqu’ici, pas grand chose à voir avec la musique.

Mais il est intéressant de mettre en rapport les paroles du Pagny-business man et celles du Pagny-chanteur. Alors que le premier est calculateur, le second est pur. « Partout la misère / recouvre la Terre / L’argent est une belle saloperie » dit le second dans le titre engagé Économie est une déesse. Le premier ne semble pas trop avoir de problème avec cette déesse. Pour le second, « les riches s’enferment dans leur manoir / les pauvres s’enferment dans leur placard » (Tout seul ensemble). Le premier n’a pas trop de soucis à faire partie de ceux dans les manoirs. Bref, le premier ferait bien d’écouter le second, qui, à défaut de bien écrire, n’est pas complètement cynique. Sinon, on en arriverait presque à croire que le second n’est pas vraiment sincère dans ses paroles.

Mercredi 27 Septembre

Jarod continue la promotion de son album « Attitude », en sortant le clip « Harakiri », en featuring avec Docteur Bériz. Les deux rappeurs se connaissent de longue date : au début des années 2010, ils rappaient ensemble au sein du collectif L’institut, signé sur le célèbre label Wati-B. Depuis, chacun a suivi sa carrière solo, Jarod en indépendant et le Docteur toujours au sein du Wati-B, avant de quitter le label il y a quelques mois.

Ce départ semble d’ailleurs avoir eu un effet positif sur le frère de Doum’s de l’Entourage : alors que depuis quelques années, il semblait enfermé dans une direction artistique peu convaincante, Docteur Bériz prend ici celle qui semble l’avoir toujours intéressé, fortement inspiré par rap américain codéiné, notamment celui de Future, avec un refrain autotuné et détonnant. Le projet de Jarod quant à lui s’annonce comme son plus abouti depuis longtemps, à l’écoute des nombreux extraits dévoilés, dont deux d’entre eux font sans doute parti des meilleurs morceaux raps de 2017.

Sur « Casino », Jarod livre un rap parisien, gorgé de vécu, et au flow époustouflant. Idéal pour se promener dans les ruelles de la capitale, les mains dans les poches.

Sur « Hendeks » (et son clip très réussi hommage au Wyclef Jean de Young Thug), il réussit à faire un banger ultra-efficace, impeccablement rappé, et déchaîné. Jarod est peut-être versatile dans le choix de ses orientations artistiques (il ne se surnomme pas le Caméléon pour rien), mais il garde sa sincérité et son authenticité, qui font que – quelque soit la prod – l’auditeur sera toujours touché.

Jeudi 28 Septembre

L’excellent site Factmag relaie la parution d’une piste inédite de Broadcast, à l’occasion de ce qui aurait été le 49ème anniversaire de Trish Keenan, la chanteuse du groupe désormais disparue il y a six ans. Sur cette piste acoustique et planante, on retrouve la voix haut planante de la chanteuse, ce côté rêveur et étrange qui faisait toute la beauté du groupe psychédélique. La piste a été publiée par James Cargill, son ancien compagnon, dans la musique comme dans la vie. « Tunnel Views » est une ballade apaisante, qui vient nous rappeler à quel point la bizarrerie touchante de ce groupe unique nous manque encore aujourd’hui.

Vendredi 29 Septembre

Le live de Tyler, The Creator chez Jimmy Fallon a déjà été visionné cent mille fois, moins de vingt quatre heures après sa sortie, Jeudi, dans la soirée. Il faut dire que la prestation a tout d’un véritable clip, impeccablement filmé, avec des fonds qui se succèdent (l’orchestre jouant, le ciel bleu) et une scénographie très travaillée de Tyler et Kali Uchis. L’ensemble est extrêmement réussi. Le rappeur poursuit sa métamorphose en crooner, réussissant son fantasme de toujours : chanter, sans autotune, sans filtre, concentré, enfin au premier degrés.

L’ensemble est donc à la hauteur de « Flower Boy », son album lumineux sorti cet été, projet pleinement abouti après le foutraque « Cherry Bomb » qui avait divisé les fans comme la critique. À l’écoute du nouvel album, la suproduction, la surcharge de « Cherry Bomb » semblait nécessaire pour arriver à l’élégance de « Flower Boy ». « Cherry Bomb » était l’album qui faisait sortir Tyler de sa chambre d’ado, de ses productions sombres et faites maisons, de son rap glauque et guttural. C’était sa crise d’acné, en quelque sorte. « Flower Boy » et ce live sont là pour nous dire que la crise d’acné n’aura pas été inutile.

Samedi 30 Septembre

On parlait de l’influence de Broadcast sur la pop psyché ce Jeudi ; on en a une illustration ce samedi, avec la sortie du nouveau single de Negative Gemini. Sur un morceau gorgé de réverbe, la chanteuse et compositrice commence un morceau rêveur, qui petit à petit devient sombre et anxiogène, avec des percussions et des instruments électroniques de plus en plus envahissants, avant de retourner à son refrain pop. Planant et oppressant, « You Weren’t There Anymore » est un morceau à la mélancolie tantôt douce, tantôt violente. L’artiste pop et électronique new-yorkaise livre une ballade entre rêverie et cauchemar, entre souvenirs à la douce mélancolie et plaies douloureuses encore fraîches. Sa voix résonne inlassablement dans nos têtes, comme ces souvenirs qui nous taraudent.

Notez cet article !
Nombre de vote : 1

Articles similaires :

Juste1son : Polo & Pan – Canopée En ce début d’année, nous avons une pensée toute particulière pour les grands nostalgiques des couchers de soleil, des cocktails sur la plage et des...
Quelles sont les références dissimulées dans l’univers d’Alt-J ∆ ?... On ne présente plus le fameux groupe anglais, au symbole ∆. Si cela ne vous dit rien, retournez écouter leur single Breezeblocks qui en 2012 les a ren...
Juste quelques questions à Alex Clare Alex Clare, connu mondialement pour Too Close : le single de son premier album, revient avec un troisième album, beaucoup plus intime mais profond...
Juste1son : Vince Staples – Summertime https://www.youtube.com/watch?v=lYSJU0MW-Ro Ca y est, on est tous rentrés de notre pause estivale. Mais rappelez-vous un moment bien particulier de...
Guillaume
J'écris sur la culture – notamment la musique - et l'actu sur ce site. Sinon mes goûts musicaux se situent quelque part entre David Bowie et Meek Mill.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz