Piqûre

Astuce Vie

Maman bobo : Comment soigner une piqûre d’insecte ?

6 Fév , 2016  

« Aïe ! Roh ! Rah ! » Décidément, quelles que soient leurs origines, les piqûres sont toujours désagréables et propices à un ballet de mots vulgaires et autres injures toutes aussi sonores ! Surtout quand ça provient de ces méchants insectes horribles, moches et pas gentils ! Mais n’ayez craintes, je suis là ! Et voici mes quelques petites astuces afin de lutter contre certains types de piqûres de tous les jours si vous n’avez pas en stock le super produit :  « anti-piqûre adéquat ».

 

I) Basique : Piqûres de moustiques

 

Imaginez-vous à la plage, en été, ou bien à la campagne dans des champs de coquelicots. Oh, mais que vois-je ? Oh non, un moustique ! Courage, fuyons !

Et alors que vous vous mettez à l’abri, vous découvrez une mauvaise surprise : La fameuse piqûre de moustique. Que faire ?

Tout d’abord, comme vous le savez tous, il ne faut pas succomber aux démangeaisons ! Car succomber au mal, c’est passer du côté obscure de la force (Et ainsi aggraver la situation).

Selon les personnes, les piqûres de moustiques provoquent plus ou moins de fortes ou faibles démangeaisons. Certains ont la chance de ne rien sentir, mais d’autres pas. Vous êtes dans ce dernier cas ? Pas de panique ! Commencez donc par ne PAS vous gratter, et suivez mes conseils.

 

Attention, il est conseillé de choisir une solution parmi celles proposées et de ne pas tous les enchainer à la chaîne !

 

– La première solution consiste à laisser la piqûre sous l’effet d’une eau salée. En effet, le fait que l’eau soit salée permettra de dissiper un moment les sensations de démangeaisons. Ainsi, laissez donc la partie piquée sous l’eau salée pendant dix minutes.

– Seconde solution, elle est à utiliser dans le cas où certaines parties piquées ne seraient pas enclines à rester sous l’eau salée durant la période indiquée. Celle-ci consiste à déposer une poche de glace ou des glaçons sur la partie piquée pendant une vingtaine de minutes. L’intérêt réside dans la poche de glace qui ne fondra pas, contrairement aux glaçons. Si vous ne possédez pas de poche de glace, une éponge propre mise au préalable au congélateur pour qu’elle gèle devrait pouvoir remplacer cela.

– Troisième solution, elle est à utiliser dans le cas où la piqûre ne permettrait pas un usage facile d’accès à l’eau salée et que l’éponge soit actuellement au congélateur. Cette fois, l’idée est de faire l’inverse de la seconde solution. Faîtes bouillir de l’eau de sorte qu’elle soit chaude (grâce à votre bouilloire, ça ira plus vite qu’à la casserole) et versez-la dans un bol lorsque celle-ci sera chaude. Prenez un torchon, trempez-le doucement dans l’eau de sorte qu’il s’humidifie et s’imprègne de l’eau chaude (Attention à vos doigts et que l’eau ne vous brûle pas !). Ceci fait, enroulez le torchon sur l’endroit sujet à la piqûre et pressez (ou du moins, essayez). Effectuer cette astuce deux ou trois fois devrait suffire.

– Quatrième solution si vous êtes vraiment trop pressé(e)s pour attendre que l’eau bouille et que l’éponge congèle. Munissez-vous d’un coton et d’un alcool à 90° (ATTENTION : L’Alcool à 90° est celui utilisé pour désinfecter les plaies, alors on ne le boit SURTOUT PAS). La consigne consiste à effectuer les mêmes mouvements que si vous désinfectiez une plaie, sauf qu’ici cela agira sur la piqûre. Attention, ça risque de picoter un peu, auquel cas c’est bon signe.

=> Il existe plusieurs autres solutions. Cet article s’arrêtera à ces quatre propositions choisies à cause de leurs grandes accessibilités à tous. Quel que soit la solution entreprise, la psyché a un rôle essentiel dans le combat contre les démangeaisons. Par conséquent, pensez à autre chose et bientôt, la piqûre disparaîtra aussi vite qu’elle est apparue sans que vous ne vous en rendiez compte !

ATTENTION : Si vous êtes allergiques aux piqûres de moustiques, rendez-vous dans la seconde partie de l’article qui suit.

 

II) Grave : Piqûres de Guêpes et Allergies

J’espère que vous n’aurez jamais à être sujet à ce genre de problèmes. Si vous lisez cette partie à titre préventive, vous faîtes bien ! Mieux vaut prévenir que guérir !

– Dans le cas de piqûres de guêpes, de piqûres de moustiques (avec réaction allergique) ou le cas d’une piqûre de guêpes avec allergie, premier réflexe : Appelez un médecin ou un numéro d’urgence.

– Second réflexe : Pour une piqûre de guêpe, regardez si le dard de celle-ci se trouve ou non sur la partie infectée. Auquel cas, retirez avec minutie le dard avec de préférence une pince à épiler. Désinfectez ensuite la plaie via un alcool à 90° par le biais d’un coton imbibé du désinfectant et ce, qu’il y ait eu dard ou non.

– Troisième réflexe : Appliquez une des solutions ci-dessous.

– Première des trois solutions : Le sèche-cheveux. Si vous avez la chance d’être chez vous, équipez-vous de ce sèche-cheveux et faites le souffler sur la partie infectée. Attention, le sèche-cheveux ne doit pas être trop près de la peau, 15 cm (précaution universelle et générale quelque-soit le but de l’utilisation du sèche-cheveux). En effet, la chaleur procurée va venir atténuer et réduire les effets du poison. Toutes sources de chaleur permettent cet effet mais le sèche-cheveux reste la meilleure des options dans ce cas.

– Deuxième des trois solutions : L’huile essentielle de lavande. Célèbre dans ce genre de problème, versez une à deux gouttes de cette solution miracle à base de plante sur la partie infectée. Tamponnez légèrement pendant une dizaine de secondes, et recommencez à tamponner toutes les minutes.

ATTENTION : Si vous êtes sujet à un traitement à base de plante, d’un traitement médical (médicament) mais encore si vous avez moins de trois ans ou que vous êtes enceintes, préférez la première solution. Par ailleurs, il ne faut PAS abusez de l’huile essentielle de lavande et ne SURTOUT PAS en boire ! Cela peut paraître ridicule et évident, je préfère le souligner quand même, mieux vaut prévenir que guérir !

– Troisième des trois solutions : Le vinaigre. Sur un coton imbibé de vinaigre pur ou du vinaigre blanc, tamponnez doucement la partie infectée pendant vingt secondes toutes les minutes. A noter que cette solution peut se soustraire à la désinfection préalable de la plaie via l’alcool à 90° du fait que le vinaigre dispose exactement des mêmes propriétés et désinfectera ainsi la plaie.

=> Enfin, il vous faut surveiller l’état de la zone piquée, noter chaque évolution visible à rapporter ensuite auprès des professionnels qui auront été appelés afin de venir vous secourir.

Et voilà, j’espère que ces astuces vous auront été utiles à vous comme à vos proches ! Car oui, l’Homme est plus fort que l’insecte, et nous triompherons face à leur méchant désir de piquer la planète et de nous embêter pendant nos vacances ! A bas les Moustiques, A bas les guêpes et vive l’Homme ! (Ou vive les êtres humains, voire encore, vive les femmes si vous préférez !)

Notez cet article !
Nombre de vote : 0
L.
Mystère et Merveilleux, Fantastique et Fabuleux, Sagesse et Surnaturel. Rêve et Réalité. - Je suis L. ; Je suis LifeStyle. - En vous souhaitant une belle découverte du site et un enchantement de nos articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz