photo-1442975433132-cb9580b88538

Musique

Karim Ouellet : que sait-on sur celui qui a fait les premières parties des concerts de Stromae ?

27 Jan , 2016  

«  Je ne sais pas dire je t’aime. Sauf dans mes chansons car je m’adresse à quelqu’un de générique » Ces paroles de la chanson Foudre de Karim Ouellet résument toute la discographie actuelle du chanteur. Le thème de l’amour, la beauté des paroles et des mélodies embrassent chaque album. Avec son EP Leçon d’amour étrange,  il annonçait déjà le sujet  de ses chansons. On pourrait croire qu’il n’est qu’un simple faiseur de chansons d’amour, comme il y en a tant, mais au fur et à mesure le chanteur canadien devient de plus en plus sulfureux. Alors, pourquoi Karim Ouellet est un chanteur insaisissable ?

Un tendre poète.

De Montréal à Paris, Karim Ouellet chante pour un public qu’il rend instantanément accro. Ses deux premiers albums lui ont permis de faire la première partie du concert de Stromae. Karim Ouellet prépare déjà un troisième album. Le chanteur est productif et use de mélodies étonnantes et accrocheuses comme celles Marie-Jo ou l’amour. Encore une fois, le thème de l’amour est omniprésent dans ses chansons. Ce qui est également omniprésent, c’est la place importante qu’il accorde à la poésie et aux paroles dans ses créations. La particularité de Karim Ouellet est que dans chacune de ses chansons, voix et mélodie sont à la fois décalées et en symbioses. Dans ses musiques, il met tour à tour en évidence les paroles et les mélodies. Quand il chante sans musique de fond, il est impossible de faire abstraction des paroles poétiques. Quand la mélodie couvre sa voix, il est plus facile d’apprécier les sons des instruments. Petit à petit, Karim Ouellet entraine l’oreille de l’auditeur et apprend même au plus réfractaire à écouter chaque parole même lorsque la mélodie est entrainante. De fait, il est plus aisé de reconnaitre la poésie de certaines de ses chansons.  D’ailleurs, son premier album se nomme Plume. Encore une preuve de la conscience littéraire de ce chanteur qui possède une si bonne plume. Lors d’une interview accordée au webzine canadien La cerise, Karim Ouellet confesse qu’il a commencé comme guitariste-chanteur dans des petits groupes et que progressivement, il s’est lancé en solo. C’est seul qu’il parle, chante et rappe à demi-mots dans ses chansons. Mais un élément vient rompre cette fragilité et cette tendresse qu’ont ses albums : les clips vidéo.                                                      

Un personnage aux facettes multiples.

Branché, flambeur, grossier, maniéré, Karim Ouellet est tout à la fois dans ses clips vidéo, notamment celui de la chanson Rien ne sert de courir. Le clip démarre avec un gros plan sur les fesses d’une femme en bikini. Elle avance vers la piscine. Pour ceux habitués aux anciens clips de Karim Ouellet comme L’amour, le choc est rude. Le démarrage de Rien ne sert de courir fait penser à un clip de rap stéréotypé comme par exemple Birthday Song de 2 Chainz. Passerait-on du chanteur torturé par l’amour à un homme cliché et avide de sexe ? Pas totalement puisque dans la suite du clip,  Karim Ouellet joue encore avec son ethos et trouble les pistes. En effet, on y voit vite une déambulation entre amis mais le chanteur est à part. Il n’entre en contact avec personne. Il ne se dédie qu’à deux tâches : le chant et l’observation. Tout de même, il y a bien une différence visible avec le clip de la chanson L’amour où Karim Ouellet était bien actif et se filmait en train d’embrasser et de taquiner une femme. Est-ce qu’il change autant parce qu’il ne s’est pas encore trouvé ou n’a pas encore trouvé son public ? Pas forcément. Dans l’interview accordée au webzine La Cerise, Karim Ouellet décrit sa musique comme « de la chanson française qui va toucher au folk, au reggae avec des influences de hip-hop ». Un mélange de tout ce qu’il aime écouter. C’est pour cela qu’il n’hésite pas à mélanger des clips soft, léger avec des clips assez tendancieux voire vulgaires. Il effectue également plusieurs collaborations inattendues comme celle avec Orelsan pour le titre Décembre. Celui-ci souligne la souplesse et la créativité du chanteur. Dans le clip de Décembre, Karim Ouellet incarne un cyborg et collabore avec un artiste loin de ses influences. Par cette chanson avec Orelsan, il revendique ses tendances iconoclastes. Alors oui, cela peut être déconcertant dans les clips. Mais après tout, rien n’empêche Karim Ouellet d’être fragile en amour et sûr de sa sexualité. C’est d’autant plus intéressant car de cette manière, il se crée un personnage difficile à cerner qui surprendra et ne lassera pas son public. Toutefois, s’il joue avec  son image, les paroles de ses chansons restent souvent dans la même veine et dans les mêmes thèmes. Une ode aux femmes est faite dans ces deux albums. Sans les femmes, le chanteur qu’est Karim Ouellet n’existerait pas.

Notez cet article !
Nombre de vote : 1

Articles similaires :

Damso, la douloureuse quête de l’origine ? « Me d'mandez pas ce que je fais dans la vie ». Quand Damso rappait cette phrase dans « Débrouillard » single de son premier album Batterie Faible, l'...
Pourquoi Kool AD est-il l’homme le plus cool d’internet ? Au départ, Kool AD était un rappeur presque normal. Œuvrant au sein du trio de rap exubérant et loufoque Das Racist, qu'il formait avec Heems et Ash...
Rilès : un artiste qui joue avec les codes du rap ?   VANITY PLUS MIND (old EP, I was 17) . En donnant son jeune âge, Rilès se dédouane par la même occasion d'un travail qu'il juge, en quelque sorte, i...
Pourquoi le nouvel album de Grandaddy devrait-il être le plus attendu ... Les albums de Kanye West, Rihanna, David Bowie, Beyoncé et Radiohead sont déjà sortis. Celui de Frank Ocean ne sortira sans doute jamais. Que reste-t-...
Messan Moïse Ayivi
J’écris dans à peu près toutes les catégories. Cela me permet de traiter d’informations diverses en m’impliquant beaucoup dans mes recherches et mes enquêtes. J’espère que vous apprécierez mes articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz