maxresdefault

Bande-dessinée / Manga

Jojo’s bizarre adventure : le père des shonens mangas ?

12 Fév , 2016  

1986, l’une des œuvres les plus importantes du monde des mangas est née. Jojo’s bizarre adventure regroupe tout dans son titre. Jojo : le personnage principale autour duquel l’histoire sera presque toujours centrée. Adventure : ou la manière en un mot de résumer que des péripéties et des voyages incroyables seront au cœur de l’histoire. Bizarre : l’univers s’attachera à toujours rester décalé et unique.  Le titre d’Hirohiko Araki résume à quel point son œuvre sera révolutionnaire pour le monde du manga. Tous les autres mangakas lui doivent beaucoup. Alors, pourquoi Jojo’s Bizarre Adventure est-il le père des shonens1 ? 

Non, Dragon Ball n’a pas tout inventé.

Jojo’s Bizarre Adventure sort en 1986 et Dragon Ball en 1985. Les deux œuvres datent de la même époque. Quand Dragon ball commençait avec l’histoire humoristique de San Goku «  petit » comme on l’appelle, Jojo’s bizarre adventure entamait déjà celle de Jonathan Joestar. Le premier héro sera sans doute l’un des plus marquants. Entre les deux œuvres, une intertextualité existe. Dragon Ball parle de l’aventure loufoque de San Goku en s’inspirant du roman de Wu Cheng’en La Pérégrination vers l’Ouest. Le lien entre l’intrigue première de Dragon Ball et Jojo’s bizarre adventure est perceptible ne serait-ce que grâce au titre de la seconde œuvre. Par ailleurs, Jojo’s bizarre adventure a commencé directement par des arcs «  sérieux » tandis que Dragon Ball était avant tout un manga humoristique. Les notions de Ki et les combats tactiques ont eu le temps d’être théorisés à travers Jojo’s bizarre adventure. Dragon Ball a installé ses notions en les appliquant à merveille. Cependant, force est de constater que Dragon Ball n’a pas tout inventé.

Jojo’s bizarre adventure, un manga homosexuel ?

Jojo’s bizarre adventure est une œuvre en plusieurs parties. Chaque partie à son Jojo et chaque Jojo descend d’un autre (en tout cas dans les premières parties). Ainsi, Jonathan Joestar, premier Jojo, vit dans l’Angleterre du XXe siècle. Il se battra contre son frère adoptif : Dio. Ce dernier est devenu un vampire à cause d’un masque maya, le masque de pierre. Le ton est donné. L’histoire est véritablement « Bizarre ». Jonathan Joestar aura un fils qui mourra durant la Première Guerre mondiale. Il aura tout de même eu le temps d’assister à la naissance de son fils : Joseph Joestar. On suit dans la seconde partie l’histoire de Joseph. La suite est dans la même logique. Le personnage principal de la troisième partie (Kujo Jotaro) descend de l’ancien Joseph Joestar.

On a souvent taxé Jojo’s bizarre adventure de manga gay-friendly parce qu’il met en avant une amitié masculine et une virilité ambiguës. Par exemple, difficile de savoir si le fait que les femmes soient si mal dessinées est dû à l’envie d’Araki de mettre en avant l’importance qu’il accorde aux hommes dans son œuvre ou si cela est lié à son envie de montrer que seuls les hommes l’attirent. En tant qu’ancien dessinateur de mode, il est logique d’assumer qu’Araki sait dessiner les femmes. Ce n’est donc vraiment pas par hasard que ce mangaka perfectionniste gâche les dessins de femmes dans Jojo’s bizarre adventure. A ce débat, aucune réponse n’a été accordée par l’auteur. C’est d’ailleurs à cause de son passé dans la mode que le mangaka dessine souvent les hommes dans des positions que peuvent adopter les mannequins. Ce sont les fameuses « Jojo’s pose ». Elles ont fait fureur au Japon mais aussi dans les différentes communautés internationales de fans.

La postérité de Jojo’s bizarre adventure.

Araki a mis dans son manga plusieurs concepts qui seront réutilisés. L’un des plus marquants étant celui du Amon (l’onde). C’est ce que Jonathan utilisera pour tuer les vampires. C’est une aura naturelle qui enveloppera, à sa guise, certaines parties de son corps. Le Amon est proche du Ki de Dragon Ball qui lui-même a une similitude avec le Nen de HunterxHunterqui a aussi une ressemblance avec le Chakra de Naruto mais aussi le Haki de One Piece ( Pour ne citer que les plus gros shonens blockbusters)

Entre l’œuvre de Buronson et Testuo Hara : Hokuto no Ken (Ken le survivant) et Jojo’s bizarre adventure un rapport existe. Pré-publié trois ans avant Jojo’s bizarre adventureHokuto no Ken fait partie de ces mangas qui mettaient la musculature des hommes en évidence. Jojo’s bizarre adventurea véhiculé cette mode puisque chaque personnage des premières parties est extrêmement musclé. De cette inspiration, plusieurs autres créations auront marqué le monde du manga mais pas seulement. Ainsi, Hokuto no Ken est l’œuvre qui a en grande partie inspiré les créateurs de Mad Max.

Jojo’s bizarre adventure est donc un manga phare qui a souvent été perçu comme douteux à cause de son character design2 et de ses personnages loufoques. Si le début peut en rebuter plus d’un, il faut tout de même s’accrocher car le manga en vaut la peine. Par ailleurs, en face des visages enfantins et du fan-service à outrance des shonen actuels, Jojo’s bizarre adventure représente en quelque sorte un petit bol d’air frais puisqu’il est un shonen à la jonction du seinen3. De nouvelles adaptations animées et de nouveaux jeux-vidéos de Jojo’s bizarre adventure sont sortis. Ils participent à la redécouverte de ce manga culte qui fait pleinement partie de la culture japonaise.

1https://fr.wikipedia.org/wiki/Shōnen

2http://www.lesmetiersdudessin.fr/character-designer/

3https://fr.wikipedia.org/wiki/Seinen

Notez cet article !
Nombre de vote : 2

Articles similaires :

Est-ce qu’une œuvre monumentale est forcément de meilleure qualité ?... Lorsqu’un créateur passe énormément de temps à la création d’une œuvre, la première réaction est souvent l’admiration. Dans l’imaginaire, un temps d...
Pourquoi le film « Tamara » dérange-t-il par son casting ? « Tamara » sort ce mercredi 26 octobre dans les salles de cinéma. Le film scande sa volonté de mixité, d'ouverture, et de tolérance, et pourtant il a ...
A quoi ressemblent les coulisses de l’Elysée ? C'est à cette question qu'essaye de répondre Mathieu Sapin dans sa BD, le Château : une année dans les coulisses de l'Elysée. Après avoir suivi Fran...
Messan Moïse Ayivi
J’écris dans à peu près toutes les catégories. Cela me permet de traiter d’informations diverses en m’impliquant beaucoup dans mes recherches et mes enquêtes. J’espère que vous apprécierez mes articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz