dsc01545

Culture / Divertissement,Interview,LifeStyle

[Interview] Juste quelques questions à Alex Vizeo

14 Nov , 2016  

En ces temps moroses, nous avons pensé vous faire voyager un peu pour vous changer les idées avec Alex !

Blogueur, youtubeur mais surtout voyageur, Alex Vizeo a créé son blog en 2011, où il partage sa passion pour la découverte et l’aventure. Considéré aujourd’hui comme l’un des « blog-trotteurs » les plus influents du monde, il a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions ; un petit voyage pour vous, le temps d’un entretien.


capture-decran-2016-11-14-a-17-26-44



Bonjour Alex ! Pas trop de décalage horaire ? On a du mal à te suivre, avec tous tes voyages…

Haha, non ça va ! Je viens d’atterrir aux chutes d’Iguazu en provenance de Paris (NB : à la frontière entre le Brésil et l’Argentine). Et dans ce sens-là, le décalage passe plutôt bien ! (rires)


Alors, dis-nous tout, comment est née cette passion pour les voyages ?

Je dirais qu’elle est née durant mes deux séjours de six mois à l’étranger. J’ai fait six mois comme garçon au pair aux Etats-Unis, et six mois en Erasmus en Espagne : deux expériences vraiment différentes mais d’une certaine façon tellement complémentaires. C’est là que j’ai découvert et compris qu’il existait d’autres façons de vivre et de penser. Ce n’était ni mieux, ni moins bien, juste différent ! D’où mon envie d’explorer le monde.


Ton premier voyage hors de France, c’était où ? Une destination « exotique » ?

Oui, je suis parti en Thaïlande avec mon sac à dos pendant deux semaines.


Parle-nous de ton tour du monde de 2011. Quels pays t’ont le plus émerveillé ?

Durant mon tour du monde, j’ai vécu plus de choses en un an que je n’aurais vécu en toute une vie si je ne l’avais pas fait. J’ai vécu tellement d’expériences fortes et très différentes…

Je pense que je ne peux pas dire lesquelles m’ont le plus émerveillé, parce que je ne compare jamais les pays, les cultures, les rencontres ou les expériences. Mais c’est clair que passer une journée avec un moine bouddhiste en Mongolie, passer mon diplôme de plongée en Thaïlande, traverser le plateau des Bolovens seul au Laos, découvrir la Chine moderne, dormir sous une yourte avec des nomades en pleine steppe en Mongolie, faire un trek de 2 semaines dans la jungle du Baliem, camper au bord des lagons en Nouvelle-Calédonie, faire le tour de la Nouvelle-Zélande en voiture, assister à un match de foot de boca junior à Buenos Aires, pêcher des piranhas au Brésil, faire un trek de survie dans la jungle amazonienne pendant 7 jours, faire l’ascension d’un volcan à 6000 mètres en Bolivie, voir le Machu Picchu et vibrer au son de la salsa en Colombie font partie des moments les plus marquants de toute ma vie.


capture-decran-2016-11-14-a-17-27-11


 Partir un an loin de sa famille et de son pays, il faut avoir du courage…

Je pense que ça dépend. Si on a une famille soudée et des amis sur qui on peut compter, c’est facile de partir. On sait qu’ils nous soutiennent et que les choses n’auront pas changé à notre retour !


 Depuis, tu es reparti de nombreuses fois, et même récemment au Kirghizistan. Sponsorisé par de grandes agences de voyage ou de transports, tu peux maintenant en vivre. On te laisse quand même assez libre de t’exprimer dans ce genre de cas ?

Oui, j’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier : voyager et transmettre cette passion aux autres. Le gros avantage d’être blogueur, c’est que je ne suis pas un photographe ou vidéaste là pour créer des contenus institutionnels pour les destinations. Quand on collabore avec un blogueur, on accepte qu’il traite son voyage à sa façon, avec son propre style, son propre univers.

Du coup, à chaque fois que je dois faire des vidéos en collaboration avec des partenaires, je mets les choses au clair dès le début pour être sûr d’avoir carte blanche, et ainsi parler à ma façon du lieu ou du thème choisi.

C’est grâce aux gens qui me suivent que j’ai la chance et le privilège d’exercer ce métier : ils ont confiance en mon jugement et en mes ressentis. La transparence et l’honnêteté font d’ailleurs partie des valeurs les plus importantes à mes yeux, et je les applique tous les jours vis-à-vis d’eux.


Evidemment, une grande partie de ton travail repose aussi sur les différents réseaux sociaux sur lesquels tu es présent (snapchat, instagram, facebook, ton blog évidemment), et sur le montage de tes vidéos… Cela te prend beaucoup de temps non ? N’est-ce pas parfois difficile de profiter du voyage pour ce qu’il est, quand on veut et doit tenir au courant jour après jour des milliers de fans ?

C’est vrai, c’est beaucoup de travail !

Et tu as raison, le voyage, normalement, c’est vivre l’instant présent et se déconnecter de son quotidien pour vivre de nouvelles expériences. Bizarrement, filmer me permet de me concentrer encore plus sur le moment présent et sur les lieux que je découvre. Ça me pousse à essayer de les voir sous le meilleur angle et à aller chercher tous les détails.

Une fois, j’ai ressenti le besoin de me couper de la caméra et des réseaux sociaux durant un trip de 2 mois aux Philippines. Et en fait, je me suis aperçu que j’appréciais moins ce que je découvrais lorsque je n’avais pas quelque chose à filmer ou à prendre en photo.

En revanche les réseaux sociaux c’est autre chose. C’est ce qui me permet aujourd’hui d’avoir ce métier fabuleux. Mais cela me demande beaucoup d’énergie et de temps pour répondre aux gens et avoir une interaction en ligne avec eux. Et c’est vrai que lorsque l’on parle de voyage pur et dur, cela enlève un peu de sa magie… C’est pour ça que les gens qui commencent à voyager ou dont c’est le plaisir annuel durant leurs vacances, je les encourage toujours à être quasiment déconnectés, et à simplement prendre des photos. Pour se plonger pleinement dans le voyage, et se couper de ses mauvaises habitudes du quotidien.

Personnellement, durant mon tour du monde et pendant mes premiers voyages, j’étais déconnecté quasiment tout le temps. Je postais simplement de temps en temps une vidéo ; et je m’en fichais que les gens ne regardent pas. Je le faisais uniquement par passion.

Aujourd’hui, quand les gens font un long voyage, ils veulent souvent faire le buzz ou avoir un maximum de vues, et en oublient le rêve premier : juste voyager et DÉCOUVRIR le monde.Mais c’est clair que si je n’étais pas un blogueur voyage et que je voyageais en simple aventurier, je ne serais jamais connecté.


La popularité ne te fait pas peur ? Tu es réellement un modèle pour beaucoup de gens qui n’osent pas sauter le pas, tout lâcher et partir découvrir le monde…

La vérité, c’est que je n’ai pas vraiment envie d’être connu. J’aime bien pouvoir prendre les transports publics et vivre la vie de quelqu’un de normal.

Être reconnu de temps en temps, c’est très agréable car les gens sont toujours bienveillants et gentils et j’ai l’impression d’avoir des potes partout !

Mais je pense que j’habiterais à l’étranger si je devais un jour devenir plus connu. J’aime bien être Monsieur Tout-le-Monde.


Pendant tous ces voyages, tu as du rencontrer beaucoup de gens d’ailleurs, et notamment des voyageurs comme toi !

Oui, ça fait plaisir, il y a de plus en plus de Français qui voyagent,  et de plus en plus jeunes ! J’en suis ravi, c’était mon but quand j’ai commencé à faire des vidéos.


Y a-t-il des voyageurs du net comme toi qui t’inspirent ? Des blogueurs, vlogueurs peut-être ?

Comme beaucoup de gens, j’adore le vlogueur américain Casey Neistat (6 500 000 abonnés). C’est un vrai génie pour raconter une histoire banale, et en faire quelque chose d’incroyable. Et il révolutionne régulièrement la prise d’image, surtout quand on sait qu’il monte une vidéo par jour…

Mais les gens qui me font le plus rêver, ce sont souvent les anonymes : les vrais aventuriers, ce sont ceux qui partent réaliser de vraies aventures de plusieurs mois par leurs propres moyens. Comme je le dis souvent, je ne suis qu’un simple voyageur. Je rêve d’être un aventurier, mais pour ça il faut le mériter ! C’est pour cela qu’un jour, je réaliserai un gros voyage sans passer par les structures touristiques. Pour arriver enfin à pouvoir me sentir aventurier !


Et des projets, tu dois en avoir beaucoup non ? Quelques indices ?

En 2017, j’ai envie de découvrir l’Afrique ! C’est un pays où les voyageurs vont peu. Pourtant, c’est un continent qui abrite parmi les plus belles merveilles du monde.  Et surtout qui ont su rester très sauvages, et ça j’adore !



 Nous allons maintenant te soumettre au petit questionnaire de Juste1question !

Si tu devais choisir :

Juste1objet : mon passeport !

Juste1lieu : mon futur chez-moi (que je n’ai pas encore trouvé, mais qui, j’espère, sera dans une maison en bois, dans la forêt, au bord de l’eau…).

Juste1momentdevotrevie : celui où j’ai décidé de changer de vie en rentrant de mon tour du monde, et de ne pas reprendre mon quotidien d’avant.

Juste1rêve : trouver un chez-moi où je puisse vivre en pleine Nature, en toute simplicité, et en ayant la possibilité d’être connecté à internet, pour pouvoir travailler depuis cet endroit magique !

Merci d’avoir répondu à nos questions Alex ! Et bon(s) voyage(s) !

 

Vous pouvez le retrouver par ici !

Snapchat : ALEXVIZEO

Blog : www.vizeo.net

Facebook : https://www.facebook.com/alexvizeo

Instagram : https://instagram.com/alexvizeo

Youtube : https://www.youtube.com/vizeoproduction

Twitter : https://twitter.com/alexvizeo

Notez cet article !
Nombre de vote : 4

Articles similaires :

Quelle ambiance dans la fosse du Printemps de Bourges ?     Aujourd’hui, direction le Cher et la ville de Bourges à l’occasion de la 40ème édition du célèbre festival Le Printemps de Bourges. Avec en moyenn...
Qui sont les réalisateurs de clips rap du moment en France ? Aujourd'hui, le visuel et le musical se pensent de plus en plus en association par le prisme du clip. Un single puissant et réussi se doit d'être ac...
Pourquoi il faut aller voir l’expo « Gueules de Paris... Hier je me suis rendue au Pavillon des Canaux, pour le vernissage de l’exposition « Gueules de Parisiens ». Dans ce lieu insolite et chaleureux j’...
Est-ce qu’une œuvre monumentale est forcément de meilleure qualité ?... Lorsqu’un créateur passe énormément de temps à la création d’une œuvre, la première réaction est souvent l’admiration. Dans l’imaginaire, un temps d...
Clélia
J'écris surtout dans la catégorie Société. J'aime lire, voyager et découvrir ! Je m'intéresse beaucoup à l'actualité, et espère vous transmettre mon envie de la comprendre.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz