13055927_1047571855288415_8179955445276446618_o

Interview

[Interview] Juste quelques questions à la MZ

21 Avr , 2016  

La MZ sort demain son nouvel album, La Dictature, un an après leur premier. Le trio aux mélodies ravageuses, bien décidé à renouveler le rap français, nous a accordé un entretien. Rencontre sur les toits de Paris avec ceux qui se proclament les Princes de la ville.

mz groupe

 

Une musique pleine de mélodies.

Dehmo, dans Linge Sale, tu dis que t’aimerais révolutionner la musique comme le docteur, c’est une référence à Doc Gynéco ?

Dehmo : En vrai, c’est une référence à Dr Dre ! Mais les deux ont fait leur taf. Mais pourquoi pas Gynéco ? Il a fait des choses bien. Mais pour moi l’exemple c’est Dr Dre. Pour moi, c’est vraiment le précurseur de plein de choses. En ce moment, si tu roules avec Dr Dre, tu sais que tu vas aller loin. T’auras plein de nouvelles idées, tu vas apporter quelque chose. Il a refusé Mickael Jackson, hein ! Il devait le produire avant son décès mais il a dit qu’il était trop vieux. C’est un mec qui pose ses couilles ! Et s’il fait des nouveaux qui arrivent dans le rap, c’est encore plus magnifique.

Le côté mélodique de vos chansons est permis par les productions d’Equinoxx [leur beatmaker officiel, ndlr], mais à quels degrés vous intervenez sur son travail de composition ?

Dehmo : Zéro degré. Chacun son taf. Nous, on sait rapper, lui, il fait des prods parce qu’il est très talentueux à ça. A partir de là, on le laisse faire ce qu’il sait faire de mieux : des prods. Et nous, on fait ce qu’on sait faire de mieux : la musique.

Hache-P : Après, il ramène une palette et on choisit, tu vois le délire ?

Jok’Air : Ca serait ne pas respecter son travail d’artiste d’intervenir dessus. Moi, j’aimerais pas qu’un mec vienne m’embêter sur mon flow ou bien sur mes lyrics. Y a plusieurs sortes d’artistes : y a les beatmakers, y a les rappeurs, y a les réalisateurs de clips. Si tu travailles avec quelqu’un qui est sûr de son travail, intervenir dessus, c’est pas bon. Quelqu’un qui travaille avec Picasso et qui lui dit : « Mets du jaune au lieu de mettre du bleu ! », c’est pas bon.

Dehmo : Nous, on sait que lui ça le dérangerait pas qu’on vienne faire une instru ensemble, ça lui ferait plaisir, au contraire. Et même si un jour ça nous dit, on y ira. Hache-P l’a déjà fait auparavant, là il ne le fait plus. On préfère Equinoxx laisser faire ce qu’il a à faire.

Et les textes ? C’est aussi chacun de son côté que vous les faites ?

Dehmo : Quand j’écris mes textes, personne me dit quoi faire. On s’aiguille sur le thème et après t’essaies de l’interpréter à ta manière. Chacun à son truc, et ça se marie bien. Ca se marie bien… C’est comme ça qu’elle dit la daronne (Rires).

Le côté très musical de votre rap, il est possible par le flow de Jok’air qui est « chanté-rappé », est-ce que t’as des artistes qui t’inspirent dans la recherche de ce flow ?

Jok’air : Y a un mec qui s’appelle Ayano en Côte d’Ivoire qu’a un délire un peu comme ça… Non je rigole ! (Rires) Non en vrai, je sais pas d’où ça vient. Je suis pas un chanteur de ouf mais j’aime bien chanter.

Il y a un autre groupe français qui chante pas mal, c’est la Sexion d’Assaut. On vous a vu sur snap au studio avec Barack Adama, vous pouvez nous en dire plus ?

Dehmo : Il prépare un truc lourd ! Il prépare La Propagande avec nous. 2020 ça va être l’émergence. Il nous a invités, ça fait plaisir, c’est des mecs qu’on a côtoyés étant plus petits.

barack

Barack Adama de la Sexion d’Assaut

Les clips

Hache-P, tu as le tee-shirt Bélaire, c’est le même que la marque de vin de Rick Ross, c’est une référence ?

5874a07a3347c7dc8f324d898ec7cdd9-634x478x1

Rick Ross avec son rosé Belaire

Hache-P : Rick Ross aime bien mon style, tu vois ? [Rires] Rick Ross a commencé à faire un régime pour me ressembler ! C’est pour ça que j’ai abandonné les lunettes.

Et t’as les tatouages aussi ou pas ?

Hache-P : Mais t’es pas au courant ! Apparemment il veut se les faire enlever pour me ressembler !

Vous avez clippé presque tous vos morceaux des albums précédents, est-ce que vous pensez que c’est indispensable aujourd’hui d’avoir un visuel qui accompagne la musique ?

Hache-P : T’es obligé, gros ! Tu peux pas sortir un album sans faire de clips. T’es obligé.

Dehmo : Avec le style de musique qu’on fait, c’est important. C’est très très important.

Et à quel point vous intervenez dans vos clips ?

Dehmo : Quand il arrive, le réalisateur a déjà son scénario, il sait ce qu’il doit faire. Après voilà, faut être classe, faut être beau gosse ! C’est une manière d’interpréter notre musique. Si tu veux être moche dans ta musique, dans le clip sois moche !

Il y a un de vos clips qui a bien marché c’est MD, et j’ai vu que vous aviez retweeté un article d’une Femen qui disait que c’était un clip féministe. Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Jok’air : Moi, j’ai trouvé ça bien ! Parce que c’est vrai ! Tout type de cul est représenté ! Y a le gros cul, après y a le cul flasque, après y a un BON cul, et après y a un bon cul. Tout ça dans une pièce !

Vous les trouvez comment vos figurantes ?

Hache-P : Par Facebook !

Jok’air : Elle veulent danser, elles veulent dandiner, elles veulent bouger leur body. Mais pourquoi elles viennent ? Parce qu’elles nous soutiennent ces filles ! Elles savent ce qu’on fait dans le son. Le filles qui viennent dans nos clips, la plupart c’est des filles qu’on paye pas mais qui vivent La Dictature, qui sont dans la démarche. Regarde, toi, tu fais ton truc de journalisme. Demain t’as besoin d’une amie à toi. Bah elle va venir, elle va faire le truc. Ces filles elles se disent : « J’ai un gros cul, je crois en eux. Ils ont besoin de mon gros cul, et bien je vais venir avec mon gros cul pour les soutenir. »

Hache-P : C’est ça ! Elles ont un gros cul, elles soutiennent La Dictature, tu vois ? Ce sont des dictatrices. C’est des meufs, elles suivent le truc. Donc on passe un gros big up à toutes les filles.

Dehmo : Un gros bisous sur vos fesses.

Les paroles

Donc vous accordez une grande importance aux fans, maintenant on va passer à l’album. Qu’est ce qui vous a motivé pour le créer ?

Tous : On est des artistes.

Dehmo : On sait faire que de la musique. C’est le travail, c’est bosser, ne pas s’arrêter. C’est faire ce que tu kiffes. Tu demandes pas à un contrôleur « Pourquoi tu contrôles les billets ? »

Jok’air : L’enfoiré, c’est parce qu’il a des quotas… (Rires)

Dehmo : On est obligés de le faire. Tu peux pas te permettre d’attendre. Sinon, une petite crotte de nez va arriver par derrière. T’es pas là, y en a un autre qui te remplace. Y a plein de petits, ils ont beaucoup de talents.

Au niveau des extraits sortis de l’album, ils sont tous assez sombres, dans une atmosphère urbaine. Mathématiques a une autre atmosphère, plus ensoleillée. C’est voulu comme contraste ? Sur l’album, ça sera varié en terme de couleurs musicales ?

Dehmo : MD c’est joyeux ! Mathématiques est assez dur en fait, ça parle de trois mecs qu’ont pas d’oseilles. C’est le clip qu’est solaire. Sur l’album ça sera mélangé. Tu t’attendras pas au prochain son, sauf si c’est un extrait qu’est déjà sorti. Mais le prochain son tu t’y attends pas, tu vois le délire ?

Et pour l’album, avant vous revendiquiez beaucoup votre côté africain dans vos clips, ces temps-ci un peu moins. Est-ce qu’on le retrouvera sur votre album ?

Dehmo : T’inquiète même pas !

Hache-P : Quand t’écouteras l’album, tu verras.

Dehmo : Y aura toujours ce côté, même si toi, tu vas peut-être pas le retrouver dans l’album, il sera là. On est nés avec ça.

Jok’air : Regarde Les Princes ! [Il chante le refrain de manière afro, ndlr]. Tu vois ou pas ? Tu te rends pas compte, parce que le son il est sombre, mais si tu mets une autre instru…

En parlant de ça, si MHD (le créateur de l’afrotrap) vous demande un feat, vous acceptez ?

4852361_7_083f_le-rappeur-mhd_4c5a46c5133f255a70e3c74e20fc203e

MHD

Dehmo : Bien sûr que je le fais. Je vais te dire : l’afrotrap c’est pas mon délire. Mais juste voir un mec qui s’en sort et qui fait des choses bien, qu’est en train de tout baiser, je le fais à fond.

Jok’air : Après, on va essayer de le mettre dans notre délire à nous. Pourquoi pas mélanger l’afrotrap et la MZ Musique ? Y a des trucs à faire ! Juste pour le délire.

Le titre « Les Princes de la Ville », c’est une référence à l’album du 113 ?

Jok’air : On y a pensé mais c’était pas une référence. La base, c’est nous. C’est ce qu’on veut être. Après, j’ai vu des gens qui disaient : « Ah, ils ont copié sur ça. » Je connais même pas moi ! Les princes de la ville, c’est notre ambition. Ca veut dire qu’on veut être les boss, le roi on lui coupe la tête donc c’est mieux d’être un prince.

C’est qui vos modèles ? Ceux qui vous ont poussés ?

MZ IMAGE

Jok’air : Moi, il y en a pleins comme Alpha 5.20 du Ghetto Fabulous Gang. Après, il y a Booba qui m’a poussé avec son discours.

Dehmo : Tous les rappeurs français. Je pourrai pas en choisir un, j’écoutais beaucoup de rap français. J’écoutais à peu près tout le monde. J’arrive pas à prendre quelqu’un pour modèle. Tout le monde, même ceux qui le savent pas, nous ont encouragés.

Hache-P : Même des mecs qu’on aime pas, on les a écoutés. Ils nous ont poussés à faire, tu vois ?C’est aussi les mecs du quartier, les potes. C’est avec eux que je’ai commencé à faire des sons.

Jok’air : Il a fait un Hit. (Rires) Non, mais c’est vrai. Tout le monde connaissait.

Dehmo : Il l’a appelé : mon son alors que c’était même pas son instru [Rires]. Le son était sale, tu vois ?

Jok’air : Le pire, c’est qu’à la base, c’est même pas son son. C’était en featuring, en collaboration avec quelqu’un, Hache-P lui a piqué le son.

Hache-P : Je l’ai invité dans mon son. Après, le son a pas buzzé. J’ai fait le remix [Rires].

Dehmo : Il a même pas voulu changer d’instru. Il a enlevé le couplet de l’autre, en gros ça voulait dire que le mec avait gâté son son. [Rires] C’était devenu mon son, remix.

Hache-P : J’avais 14 ans, mon frère !

Sinon, en parlant du quartier et des premiers sons, est-ce que vous traînez encore au quartier ou bien vous êtes un peu partis de tout ça  ?

Dehmo : On va dire qu’on traîne beaucoup moins au quartier, mais même sans la musique, on essayerait moins de traîner au quartier. Après, il y a ceux qui étaient sages à mon époque, c’est maintenant qu’ils commencent leur époque de voyous. Nous, on est trop vieux. On a autre chose à faire. Tu nous vois beaucoup moins au quartier, grâce à la musique. Comme ça en plus, le quartier nous manque. Et on y revient de temps en temps.

Vous essayez de donner l’exemple aux jeunes ?

Dehmo : Oui, on est un exemple.

Du coup, vous conseillerez quoi à un jeune rappeur qui veut commencer ?

Hache-P : Crois en toi. Tu t’en bats les couilles, fonce. Suce pas de bites.

Jok’air : Non, parce que nous, on a pas sucé de bites, tu vois ? De toute façon, on est beaucoup plus décontracté en ce moment.

Hache-P : On est arrivé, on était énervé. On voulait tellement pas sucer de bites !

Mais il y a quand même une petite pression par rapport à la sortie de l’album, non ?

Dehmo : On est décontracté, mais bien sûr qu’il y a une pression. C’est un truc sur lequel on a travaillé.

Jok’air : Même quand je nique, je pense à la sortie de l’album. Je suis dans le truc après j’y pense et je dis «  ouais, excuse-moi bébé ». Tu peux plus niquer tranquille, une semaine après, ouais, peut-être.

« Faire l’amour est une chose, baiser en est une autre.» (paroles de Toi sur moi de la MZ) C’est quoi, pour vous, la différence ?

Hache-p : De toute façon, moi, je fais pas l’amour.

Jok’air : Quand tu fais l’amour, tu donnes du plaisir à l’autre. Baiser, c’est que tu veux juste te faire plaisir.

Au niveau du texte, vous racontez votre vécu, est-ce que vous êtes tentés par raconter votre vie sur un autre support, la fiction ?

Dehmo : Je suis tenté parce que j’aime pas raconter ma vie. Je me soûle à raconter ma vie. Si je peux tirer quelque chose de ce que j’ai vécu sans pour autant raconter que ma vie, alors oui pourquoi pas.

Jok’air : J’aimerais faire un livre, il y a moyen de gagner beaucoup d’oseilles.

Dehmo : Mais pas un film, ils vont prendre un acteur qui va pas me plaire, ça va m’énerver. Ils vont prendre un vieux mec. Pour les livres, il faudra mettre des mots pour les mecs comme moi.

La semaine dernière, l’album de Renaud est sorti, qu’est-ce que ça vous inspire ?

Jok’air : Renaud, c’est un renard ! Je kifferai avoir une longue carrière comme lui. Il sort un album après on le voit plus, c’est comme ça.

Dehmo : Ça veut dire que tu peux te permettre de vivre ta vie.

La dédicace à Juste1question :

Juste 1 son qui vous a déçu et vous auriez aimer mieux faire ?

Hache-P : Moi, c’est mon couplet sur Pas Nouveau. C’était de l’impro, j’aime pas du tout.

Dehmo : Moi, c’est les sons où j’étais plus jeune. Quand je les revois, je me dis qu’il y avait mieux à faire avec l’instru. J’aime bien regarder mais j’aurais pu faire mieux.

Juste 1 projet que vous aimeriez toujours réaliser ?

Jok’air : Oui, moi j’aimerais bien aller sur la lune.

Dehmo : Franchement, je suis trop focus sur la musique. J’ai envie de tout baiser. Dès que j’aurai l’impression d’avoir tout baisé, j’aurai trop d’idées. Dès que t’as l’oseilles, les idées c’est pas ce qui manque. Il faut atteindre ses objectifs, après le reste ça viendra. Il y a encore plein de trucs, la musique c’est déjà un grand projet.

Notez cet article !
Nombre de vote : 6

Articles similaires :

Juste quelques questions à Bagarre Bagarre, c'est de l'énergie à revendre, une musique dansante à la croisée des genres et des textes bien ficelés, mais c'est aussi et avant tout beauco...
Isha, le paradoxe du rap belge ? Dans la grande famille des rappeurs belges, Isha fait figure d'OVNI. En effet, il n'est pas de la même génération que toutes les jeunes pousses qui ex...
Juste quelques questions aux Balkan Beat Box Entre New-York et Israël, Balkan Beat Box, le groupe de musique aux plus de 10 ans de carrière a accepté de nous recevoir au café La Belle équip...
DJ Weedim : le producteur de rap le plus rock ? Chez Juste1Question, on a toujours aimé DJ Weedim, et on a toujours dit tout le bien qu'on en pensait, comme ici. Du coup, lorsqu'il a sorti son EP av...
Guillaume
J'écris sur la culture – notamment la musique - et l'actu sur ce site. Sinon mes goûts musicaux se situent quelque part entre David Bowie et Meek Mill.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz