renaud leymans

Cinéma,Interview

[Interview] Renaud Leymans : un comédien aux multiples facettes ?

5 Avr , 2016  

Renaud Leymans a joué dans plusieurs téléfilms, séries, et grâce à cette interview, il va nous permettre de lever le voile sur le rôle d’acteur.

Ses débuts

Quand avez-vous commencé à faire de la télé ?

J’ai commencé la télé en 2005 avec une série qui s’appelait Femme de Loi, dans laquelle j’ai joué deux épisodes. J’étais fort impressionné car c’était mes premiers pas au cinéma. On avait tourné dans une cité à Montreuil, c’était un peu spécial mais j’avais adoré !

Avez-vous suivi une formation spéciale ?

Oui, quand j’ai commencé à vouloir être comédien, j’étais trop vieux pour faire le conservatoire car il ne fallait pas dépasser 23 ans or quand j’ai voulu prendre des cours j’en avais 25, donc je me suis inscrit au studio Pygmalion. Ensuite j’ai pris des cours avec Oscar Sisto pendant deux ans, un des professeurs de théâtre de la Star Academy, et aussi des cours avec Pascal Luneau, qui lui aussi coach les comédiens. En effet, il a coaché bon nombre de comédiens français, comme José Garcia ou des acteurs qui ont joué dans le film Nikita de Luc Besson.

Comment avez-vous fait pour entrer en contact avec ces coachs ?

En fait, ils sont accessibles à tous : il faut chercher des cours de théâtre sur internet et une fois qu’on les a trouvés, on peut s’y inscrire. Mais ensuite il y a des sélections, pendant une semaine, ils font jouer aux apprentis comédiens des tas de rôles différents. A la fin de la sélection, ils les classent dans différents groupes de niveaux constitués des moins forts, des moyens et des plus forts. J’avais découvert Oscar Sisto par la Star Academy car il avait fait sa pub dans l’émission.

Ces cours vous ont-ils aidé ?

Au début, cela m’a aidé à prendre confiance car il faut apprendre la diction, à placer sa voix, les mouvements de caméra. Mais après dans le métier d’acteur il y a un « truc » qui ne s’apprend pas, c’est le talent. En effet, parfois on met des gens devant une caméra mais il ne se passe rien ! Donc les cours aident pour la technique mais après ils ne font pas tout.

Quand avez-vous su que votre vocation était celle de devenir acteur ?

Très tôt. Quand j’avais douze ans.

Informations sur le monde du cinéma

Pourquoi vous n’avez pas commencé avant ?

Parce que j’étais trop timide. J’avais peur d’affronter le métier à cause de cette timidité. Et un jour j’ai eu peur de regretter et je me suis lancé et … j’ai bien fait !

Considérez-vous que c’est un métier difficile ?

Oui, très difficile car c’est un métier précaire et aussi aléatoire. Le problème c’est que on ne trouve pas forcément du travail, même si on a pris des cours de théâtre, même si on est un bon comédien. Il y a une partie du travail qu’il faut faire : c’est tisser un réseau de relations, comme dans tous les métiers, mais si on n’a pas de relations on ne peut pas travailler.

Comment fait-on pour tisser un réseau de relations ?

Cela prend du temps, on commence par faire de la figuration, puis on sympathise avec les gens et si tout se passe bien, ils vous rappellent.

Quelles sont les étapes nécessaires pour tourner dans un téléfilm ou une série ?

Il faut d’abord avoir un agent, c’est quelqu’un qui vous représente, vous trouve du travail, des castings et qui négocie les contrats. Ensuite, il faut attendre qu’un rôle se présente. Puis, on passe le casting et si le réalisateur vous aime bien, il vous choisit.

On peut aussi le faire par soi-même grâce au réseau. Avec l’agent on forme une équipe, mais il faut quand même rester actif de son côté à cause de la concurrence (on est nombreux).

Avec mon agent c’est vraiment moitié moitié.

Comment se passent les castings ?

On reçoit une scène ou deux qui sont tirées du film et que l’on doit apprendre par cœur, ensuite on se retrouve devant une caméra dans une petite salle et derrière la caméra il y a le directeur de casting qui donne la réplique.

Qu’aimez-vous dans le jeu d’acteur ?

J’aime jouer, tout court. Ce que je préfère c’est jouer des personnages que je ne suis pas dans la vie, des méchants, des tueurs. Ce qui est intéressant c’est de jouer des rôles qui sont à l’opposé de ce que je suis parce que si je jouais mon propre rôle, je n’aurais pas l’impression de travailler. Moi ce que j’aime c’est aller chercher dans la psychologie des personnages des choses que je serais incapable de faire. Par exemple, avec un serial killer, je dois aller chercher ce qu’il y a de plus noir en moi, ce sont donc ces rôles que je préfère.

Découvrez-vous de nouvelles facettes de votre personnalité ?

En fait, je découvre qu’on n’est pas que ce que l’on veut montrer aux gens, on a tous une part sombre qu’on développe ou pas, mais ce qui est intéressant c’est que tout ce que l’on n’a pas développé dans la vie de tous les jours, on peut aller le puiser dans le métier de comédien. Ce ne sont pas forcément des choses négatives, on peut par exemple jouer une rock star et c’est génial car on n’en sera jamais une ! Je vis donc mes rêves à travers les films. Ce métier apprend plein de choses sur l’être humain, sur la nature humaine.

Le danger c’est que parfois certains acteurs sont tellement imprégnés par leur rôle qu’ils ont du mal à s’en défaire quand ils quittent les plateaux. Moi je n’en suis pas là, quand je rentre chez moi je sais qui je suis. Le métier d’acteur c’est comme un parenthèse dans ta vie.

Quelles qualités faut-il pour être acteur ?

Persévérant – surtout pour trouver du travail. Patient, professionnel c’est-à dire être sérieux, bien connaître son texte, ne pas prendre les auditions à la légère. Mais il faut aussi être à l’écoute, quand un réalisateur demande de modifier des attitudes dans les scènes, il ne faut pas être susceptible, il faut être souple.

Que préférez-vous tourner ? (téléfilm? Séries?)

Je tourne beaucoup pour la télé, donc les unitaires, c’est-à-dire un épisode. J’aime bien cela car c’est comme un film, pendant 1h30 on raconte une histoire avec un début et une fin, il n’y a pas de suite mais il faut tout donner. Après c’est bien aussi de jouer dans des séries car cela permet d’avoir du travail pendant une durée plus longue.

Combien de temps faut-il pour tourner un épisode d’1h30 ?

22 jours à peu près. C’est pas très long mais c’est beaucoup de travail car il faut préparer le film en amont, faire le montage et le mixage. Au total, il peut se passer deux ans entre le moment où l’on décide de faire un film et le moment où il sort. Et pourtant on ne tourne que 4 semaines. Quand j’ai tourné dans Plus belle la vie, on tournait un épisode par jour, alors que pour un téléfilm on gardait seulement 5 minutes pour une journée de tournage.

Que pensez-vous du monde de la télévision ?

Je ne le connais pas vraiment. Je suis invité souvent dans les émissions et dans les projections car j’ai des amis qui y travaillent. C’est un milieu où il faut se protéger, car les critiques peuvent être violentes, on peut attendre des coups de fil qui n’arrivent jamais. C’est un monde impitoyable.

Aimez-vous ce milieu ?

Non pas vraiment, j’ai quelques amis dans le métier mais pas beaucoup. Il y a des gens que je contacte régulièrement mais ce ne sont pas des amis. Ce sont des relations de travail. Il est vrai qu’il y a aussi des gens bien mais moi j’ai ma famille maintenant. Peut être que si j’avais 20 ans, je sortirais tout le temps, je ferais n’importe quoi mais bon … j’aime bien aller dans des soirées mais pas trop.

Ses Activités

Avez-vous d’autres activités artistiques ?

Je chante aussi. J’écris, je compose, pour moi, ce sont mes chansons, y en a une qui est passée sur M6, mais c’est dur car on est trop nombreux. Et là, je suis en train d’écrire mon deuxième album. Ma première chanson c’était Il y a. J’aimerais bien que ça marche car je fais de la chanson depuis 7 ans, j’ai toujours joué de la guitare et un jour j’ai voulu chanter donc j’ai fait plusieurs scènes à Paris et dans d’autres villes mais je n’ai pas de maison de disques car c’est compliqué.

Aimeriez-vous faire du théâtre ?

Oui, j’en ai déjà fait, tout d’abord avec Oscar Sisto puis il y a deux ans j’ai joué dans une comédie qui s’appelait Vieilles Chipies dans des théâtres des provinces.

J’aimerais beaucoup en refaire, car au théâtre le contact avec la scène est direct, on ne peut pas tricher, il faut connaître son texte par cœur, il n’y a pas de filet, on doit être bon tous les soirs.

Pourquoi n’en faites-vous pas ?

Ce n’est pas du tout le même réseau que celui de la télé, et j’ai moins de contact avec les gens du théâtre donc c’est difficile.

La série « Plus belle la vie » a-t-elle été un tremplin formidable pour votre carrière ?

Non cela ne m’a ni aidé, ni desservi. En revanche, cela m’a apporté une petite notoriété, les gens me reconnaissent plus maintenant, surtout en province.

Projets

Quel a été votre dernier téléfilm ?

Je viens juste de finir un téléfilm pour France 3 qui s’appelle Meurtre à Aix en Provence, cela passera au mois de juin ou en Septembre. J’y jouais le rôle d’un architecte soupçonné de meurtre.

Quels sont vos projets pour la suite ?

J’attends des réponses pour des séries qu’on devrait tourner cet été, mais ce n’est pas sûr donc je ne peux pas en parler.

Conseilleriez-vous ce métier à la jeune génération ? Quels conseils donneriez-vous ?

Oui, je le conseillerai à condition d’avoir un deuxième métier à côté car c’est quand même très rare de pouvoir en vivre aujourd’hui étant donné qu’il y a trop de gens qui veulent l’exercer et donc pas assez de travail pour tous.

Notez cet article !
Nombre de vote : 3

Articles similaires :

Napalm Ce pays objet de craintes internationales a une saveur toute particulière pour lui. Dans un documentaire tourné essentiellement en caméra cach...
Juste quelques questions à Alex Clare Alex Clare, connu mondialement pour Too Close : le single de son premier album, revient avec un troisième album, beaucoup plus intime mais profond...
Quels sont les nouveaux films Marvel à venir ? C'est la journée des fans de super-héros, une grande vague d'annonces a été faite. Wolverine 3, Doctor Strange ou encore Spider Man Homecoming, déco...
Madame Monsieur : un duo chic ? Vous les avez sûrement entendu grâce au titre Smile qu'ils ont fait avec Youssoupha : https://www.youtube.com/watch?v=PF1kolgR1v8 Nous sommes allé...
Marine
Etant étudiante pour me diriger vers l'enseignement toutes les questions éducatives m'intéressent vivement, et j'espère vous donner envie de découvrir ce monde incontournable, fascinant et passionnant que représente l'éducation dans notre société.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz