12794926_464836400376140_3020368567375341168_o

Interview,Politique

[Interview] Est-ce que le carnet politique représente le futur du traitement médiatique de la politique ?

15 Avr , 2016  

Dans un entretien, le président du Carnet Politique, François Destais nous présente son média du web consacré à la politique, et qui, par sa rédaction d’étudiants, donne un nouveau regard, mais surtout un regard jeune sur l’actualité politique française. Voilà à quoi devrait ressembler les prochains médias sur la politique.

 

Est-ce que tu pourrais te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaîtraient pas?

Je m’appelle François Destais, étudiant à Science Po en deuxième année et président fondateur du Carnet Politique un média qui est consacré à la politique, qui vise à donner un regard un peu plus neuf sur le monde politique français.

Pourrais-tu présenter plus en détail le Carnet Politique?

Le Carnet Politique est un média consacré entièrement à la politique, qui a été fondé en 2013, notre but premier c’est réellement  d’apporter de nouvelles perspectives sur l’actualité politique au travers d’articles d’analyses, d’opinion, et d’interviews. Notre avantage est que l’on est entièrement rédigé par des jeunes qui sont passionnés par le journalisme et la politique.

Pourquoi avoir fait le choix d’être une rédaction disponible sur le web?

Parce que, d’une part, les coûts sont moindres, moins d’une centaine d’euros par mois, c’est aussi cela qui prime et puis d’autre part ça nous permet d’atteindre une audience plus large, que toutes autres formes de médias. Le web permet d’être visible pour tous plus simplement.

Pourquoi avoir fait un média spécialisé sur la politique?

Parce que j’étais et je suis passionné par cela. Il est plus facile d’attirer une audience quand on est spécialisé sur un sujet très spécifique. Un média qui traiterait de tout est au final spécialiste de rien, et donc n’a pas d’expertise particulière. Après ce n’est pas le cas des médias généralistes qui eux ont des plumes et des spécialistes pour plusieurs domaines. Mais personnellement je trouve plus intéressant d’avoir un site spécialisé sur un seul sujet, ça offre selon moi plus de crédibilité.

Comment vous perçoit la sphère politique?

On a été contacté par moment par certains politiques, pas nécessairement de premier plan, mais c’est le cas de Denis Payre qui, au moment de créer son mouvement « Nous Citoyens », avait pris  contact avec nous car il était conscient qu’il y avait quelque chose à faire avec nous pour toucher une cible jeune. Il y avait également Nicolas Dupont-Aignant qui nous avait contactés au moment du lancement de sa campagne municipale. On a pu faire des interviews comme cela mais je ne pense pas encore que la plupart d’entre eux aient conscience que l’on existe. On est encore jeunes pour commencer à être connu dans notre milieu. Dans tous les cas, on a des retours assez bons.

carnet poli1

Essaye de nous « vendre » ton média.  En quoi dirais-tu qu’il est innovant et différent des autres?

C’est un peu la grande question. Pourquoi irait-on lire une analyse sur le Carnet Politique plutôt que sur LeMonde.fr ? On se la pose souvent, pour donner une réponse,  c’est pas simple. Au final, ce projet on l’a commencé par passion, on a des choses à dire et on les dit. Internet est la meilleure plate-forme pour ça. Ce qui nous différencie, c’est sans doute qu’on est jeunes et passionnés, mais aussi le fait qu’on est affiliés à aucune idéologie politique, on fait bien la différence entre articles d’analyses et d’opinions. On essaye aussi d’expliquer simplement la politique avec notamment des Podcasts comme « Politiquement votre » qui expliquent en 5 minutes l’actu politique de la semaine. On fait tout pour essayer d’avoir une vision globale pour que lecteurs aient une approche de ce thème pas forcement simple à comprendre.

Avez-vous réussi à créer de l’intérêt pour votre média ? Le succès est-il au rendez-vous ?

C’est difficile à dire, mais en tous cas à chaque fois qu’on lance une campagne de recrutement, on est toujours surpris par le nombre de candidature que l’on reçoit, avec beaucoup de messages qui nous touchent et cela nous fait vraiment plaisir. On n’est pas ceux qui font des milliards de clics, on est plus concentrés sur la qualité que la quantité de l’audimat. Mais pour le succès, oui,  on est satisfaits par notre audience et dans un futur proche cela pourrait nous aider dans des partenariats et gagner en crédibilité.

             carnet poli2

 

Tu perçois au final ce projet, qui un peu « ton bébé », comme un plus à côté des études ou réellement cela demande une grande implication ?

Je le vois honnêtement comme un plus à côté des études mais cela demande une implication personnelle immense, je réfléchis tout le temps sur ce qui reste à faire dans mon projet, au final, ça me fait vibrer et me permet de rencontrer tout un tas de personnes vraiment passionnantes, des rencontres que je n’aurai pas faites autrement.

As-tu des objectifs pour les prochaines années avec les grands rendez-vous politiques ? Peut-être essayer de capter l’intérêt de certains acteurs du milieu.

On essaye d’être ambitieux et réalistes, car on sait bien qu’un politique s’il a le choix entre une tribune dans le Carnet Politique ou dans LeFigaro, il va évidemment choisir ce dernier. On essaye plus pour les régionales en tout cas de donner la parole à tous, essayer de donner un caractère jeune à ces élections, notamment parler du plus jeune des candidats qui a seulement 18 ans, ça peut être intéressant de trouver comme cela des jeunes talents. Notre ambition, c’est arriver petit à petit à donner la parole à ceux qui ne l’ont pas nécessairement.

Et quels sont les prérequis pour rejoindre la rédaction?

Déjà, on cherche avant tout de la motivation. Lors des campagnes de recrutement, il suffit de nous envoyer un mail, on laisse une liberté totale sur la forme, et on sent quand il y en a. Ensuite on leur demande de créer un premier article et si le travail est bon, on le publie. Au final, on demande de la motivation, de la qualité et surtout de la passion. Mais je me dis que cela pourrait être intéressant d’avoir aussi des personnes qui ne connaissent pas forcément grand-chose de la politique et qui poseraient un peu plus les questions « Cash ».

Notez cet article !
Nombre de vote : 1

Articles similaires :

Abstention : y a-t-il un malaise aux Etats-Unis ? Après le verdict du 8 novembre 2016, le monde tombe des nues. Trump est élu Président par une victoire écrasante. On pointe alors le sytème électora...
Et si The Pirouettes étaient un groupe de rap ? En 2016, j'ai écouté essentiellement du rap français et The Pirouettes. Au départ, j'étais un peu surpris du mélange. Puis petit à petit, une questi...
Lili Poe : une chanteuse pleine de ressources ? Son dernier titre, Une larme, vient de sortir en clip vidéo. La chanteuse Lili Poe nous parle de ses inspirations et de ses futurs projets.Les d...
Sol Patches : the voice of an other Chicago ? We asked a few questions to Sol Patches, a transgender rap artist from Chicago. The opportunity to talk about their excellent album AsWaters Hurricane...
Jeune plume en journalisme spécialisé en politique, géopolitique et les nouvelles technologies.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz