image expo

Culture / Divertissement

Pourquoi il faut aller voir l’expo « Gueules de Parisiens » ?

3 Fév , 2017  

Hier je me suis rendue au Pavillon des Canaux, pour le vernissage de l’exposition « Gueules de Parisiens ». Dans ce lieu insolite et chaleureux j’ai pu rencontrer l’auteure du projet, Stéphanie Pfeiffer, et lui poser quelques questions.

 

Le lieu

Si vous ne connaissez pas encore le Pavillon des Canaux il est plus que temps de s’y rendre pour le découvrir tant le lieu est original et rafraîchissant. Dans le 19ème arrondissement, quai de la Loire se dresse une petite maison au bord du canal, à la terrasse avenante qui invite les passants à jeter un coup d’œil à l’intérieur. Au rez-de-chaussée se trouve le bar, dans un décor chaleureux, équipé de fauteuils et coussins à profusion pour un confort idéal. A l’étage, la composition d’une véritable maison avec un salon, deux chambres, une salle de bain et une cuisine. C’est un lieu où l’on peut s’installer en toute tranquillité pour boire son café ou travailler. Le spot le plus prisé étant la baignoire of course. C’est à l’étage que les expositions sont présentées.

L’exposition

Jusqu’au 28 février le Pavillon sera donc orné des portraits de parisiens immortalisés par Stéphanie, qui au cours de ses balades dans la capitale a croisé des visages et des allures qui lui ont donné envie de capturer ces habitants qui sortent de l’ordinaire. Le projet fait penser au célèbre « Humans of New York ».  Stéphanie avait alors déjà commencé à photographier les gens dans la rue et c’est en rentrant en France après ses études aux Etats-Unis qu’elle a décidé de mettre à bien ce projet, en lien avec MylittleParis suite au succès de Humans of New York. Toutefois, tandis que Humans of New York accompagne ses clichés d’une citation ou une brève anecdote de la personne photographiée, Stéphanie elle, raconte l’histoire autour de la photo, sa rencontre avec les gens et ses discussions avec eux. Avec cela elle veut apporter une part « d’âme » à la photographie.

La photographe

Stéphanie Pfeiffer, 24 ans, est une jeune femme à l’enthousiasme communicatif et quand je lui ai timidement demandé si elle voulait bien répondre à quelques questions elle m’a répondu avec un immense sourire « oui bien sûr ! Tu fais de la photo toi aussi ? ».

Etudiante en commerce, elle décide de partir aux Etats-Unis pour poursuivre ses études et découvre qu’elle peut aussi prendre des cours de photographie. Elle commence donc là-bas à prendre des clichés des habitants dans la rue et constate qu’il y a une large différence entre les américains et les européens. « Tu vois aux Etats-Unis il y a un réel espace public que les gens s’approprient et dans lequel ils n’hésitent pas à se montrer. Tu vois ces lunettes un peu bizarres ? Bah là-bas tu peux te balader comme ça sans problème alors qu’ici je ne les mettrai jamais pour sortir. Bon là je les ai sur la tête mais c’est différent haha. Alors qu’ici, surtout à Paris, les gens sont plus réservés, en général ils sont plutôt réticents quand tu veux les prendre en photo. »

Cela ne l’a toutefois pas empêché de mener son projet à bien et de faire de belles rencontres. « Ce n’est pas seulement ce que je vois qui me donne envie de prendre une photo, c’est aussi l’attitude des gens ou ce qu’ils dégagent. Par exemple j’ai pris en photo une jeune fille que j’ai entendu discuter derrière moi. C’est après avoir écouté sa conversation que j’ai voulu la prendre en photo. »

On retrouve donc bien l’idée de partager l’âme du cliché, ce qui a fait la photo et ce qui la rend spéciale.

J’ai donc trouvé cette expo-photo très intéressante et rafraîchissante, au concept attrayant et humain, bref je vous conseille de vous y rendre, c’est gratuit et ça fait du bien. Et si vous avez l’occasion de vous y rendre demain, samedi 4 février, vous aurez la chance d’y croiser Stéphanie qui sera présente toute l’après-midi. Bonne visite !

Notez cet article !
Nombre de vote : 5

Articles similaires :

Comment Hedonism de Cakes da Killa nous invite à nous épanouir dans le... Le premier album de Cakes da Killa, Hedonism, est sorti à la fin du mois d'Octobre, album dont l'artiste a fait la promotion le 4 novembre en showca...
Juste quelques questions à Mike Lucazz Il a fait les premières parties des concerts de Rohff avec d'autres artistes, le rappeur Mike Lucazz répond à nos questions. L'occasion pour nous de...
Que s’est-il passé dans l’actualité musicale cette semaine... Toutes les semaines, Juste1Question vous livre son bilan, jour par jour, de la semaine musicale écoulée. Entre découvertes indés et stars internationa...
Quand les Rêves deviennent réalités : Qui est le Némésis ? « Jack se réveille à l'hôpital, attaché au lit. Il panique et ne sait ce qu'il fait ici, mais c'est sans compter sur l'inspecteur présent qui lui ra...
Etudiante en relations internationales, je m'intéresse à toute l'actualité autour du monde, que ce soit d'un point de vue politique, économique, social ou culturel. Les sujets qui me tiennent à cœur sont divers, je tenterai de vous les faire partager au mieux !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz