7152780_tuches_1000x625

Cinéma,Culture / Divertissement,Tendance

Un diplomate révèle que la Corée du Nord vole des enfants à la Corée du Sud (ou Les Tuche 3)

14 Mar , 2018  

L’article a été écrit à la sortie du film mais des soucis de réhabilitation du site, suivis de la semaine spéciale Césars/Oscars ont provoqué un retard malheureux. Séchez vos larmes, me voilà. 

Amis friands d’informations sérieuses et intellectuellement épanouissantes au revoir.

Derrière ce titre konbinesquement tape à l’oeil se cache en réalité une opinion d’étudiant moyen sur la dernière pépite du cinéma français « Les Tuche 3 ». Si le coup reçu derrière le crâne à l’annonce du sujet véritable de cet article ne vous a pas déjà fait saigner du nez et que vous continuez à lire, je me dois d’être honnête. J’ai apprécié ce film. Vous devez alors probablement vous demander quel genre de vie empreinte de souffrance et de tristesse, marquée par la perte totale de tout esprit critique je peux mener pour apprécier une comédie française en 2018.
images (1)

J’essaierai de m’atteler à vous faire changer d’avis, je ne vous demanderai pas d’aller le voir, mais ce que je vous demande, lecteur vraisemblablement courageux et sympathique , c’est d’essayer de rester neutre le temps de ces quelques lignes. Oubliez les critiques et idées reçues par les articles de journalistes affreusement partiaux de journaux affreusement partiaux, les critiques de ciné qui n’y connaissent apparemment rien (oui, 2,3/5 relève de la faute professionnelle, ou de la cécité combinée à la surdité) ou pire, par vos amis affreusement parisiens qui ne voient ce film que comme une insulte à l’institution du 7e art, qui n’est finalement bien représentée que par Kubrick, Fincher ou Lynch (spoil : ces potes matent en secret Jumanji en streaming sous leur couette avec des bonbons et ils kiffent).

De quoi parle-t-on ici ? A la base les Tuche, c’est la famille lambda : un père une mère, (laissez-moi tranquille, j’ai dit « lambda » et pas « normale » justement pour m’épargner les réflexions sur le mariage pour tous) des enfants, une grand-mère, une voiture. Sauf que le scénario les emmène à l’Elysée grâce à l’élection de Jeff, suite à une campagne qui rappellera des souvenirs à ceux qui ont suivi la dernière. C’est bête, mais c’est bien. C’est le genre de truc dont tu sais que ça va être mauvais, mais ça te plait. Un peu comme le gratin de chou-fleur de ma grand-mère en fait.

Tuche
L’histoire va mettre en scène une série de personnages tous plus clichés les uns que les autres, du bobo écrivain manipulateur à l’homme politique avide de pouvoir. Ils remplissent tous leur rôle à la perfection, créant situations cocasses, voire réellement amusantes, et permettant à l’intrigue de digresser sans trop s’éloigner de l’objectif recherché. Cet objectif d’ailleurs, quel est-il ? A priori, pour Jean-Jérome Cinéphile qui déclame son amour de Kubrick avec sa vodka orange en soirée chez ses amis Rue de la Pompe, il n’y en a pas, c’est juste un film de merde avec un message politique bateau du genre « dévalorisation de la fonction présidentielle qui se détache trop de la réalité ». Mais non Jean-Jérome. Jean-Paul Rouve (par ailleurs exceptionnel de justesse dans son rôle), qui a participé au scénario du film, s’est défendu d’avoir participé à une comédie politique. Si tu avais fait l’effort d’aller voir le film, tu aurais même pu constater par toi-même que ce n’était en effet pas le ton recherché et par conséquent ressenti par le spectateur.
C’est un hymne à la France, la vraie, celle des familles moyennes et des citoyens délaissés par nos esprits étriqués de parisiens privilégiés. C’est la mise en lumière de l’importance de l’esprit populaire, qui triomphe du snobisme de l’élite autoproclamée arriviste et superficielle, sans réelles valeurs morales (je sens déjà venir les Insoumis, ça reste du cinoche donc restez bien calme et rangez vos cartes de membre svp).

téléchargement (2)
Bref, Les Tuche 3 c’est frais, c’est politiquement pas trop correct mais ça va quand même c’est pas coup de poing non plus faut pas forcer hein (fan des Tuche mais lucide quand même) le casting est excellent (mention personnelle pour Pierre Lottin, au potentiel humoristique exceptionnel), le message est léger. De manière parfaitement objective, on ne sort pas de la salle sans avoir ne serait-ce qu’esquissé un sourire. Et au pire, on ne parle que d’1h35 de votre vie, donc chill.

Pierre Lottin aka "Tuche daddy"

Pierre Lottin aka « Tuche daddy »

Notez cet article !
Nombre de vote : 2

Articles similaires :

Rilès : un artiste qui joue avec les codes du rap ?   VANITY PLUS MIND (old EP, I was 17) . En donnant son jeune âge, Rilès se dédouane par la même occasion d'un travail qu'il juge, en quelque sorte, i...
Jojo’s bizarre adventure : le père des shonens mangas ? 1986, l’une des œuvres les plus importantes du monde des mangas est née. Jojo’s bizarre adventure regroupe tout dans son titre. Jojo : le personnage...
Messi : le bon moment pour partir? Cette semaine, le ciel est tombé sur la tête des supporters argentins. Leur sélection, on ne peut plus favorite, a laissé échapper le titre face au ...
Qui a dit que la France ne façonne pas le web?  Qu'ont en commun Pierre Lacombe (fondateur de l'application Audigame) et Paul Thonus (vice-président de l'application Le Big One)? À l'évide...
Louis
Apprenti juriste, tennisman au repos et musicien à la retraite. Amateur de théâtre, cinéma/séries, sport, politique, jeux vidéos... En somme, friand de tout mais spécialiste de rien, j’aime surtout essayer d’associer information et humour, sur des sujets parfois inattendus.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz