3111207407_d7b10c180a_o

Société

La censure est-elle présente dans les médias ?

2 Mai , 2017  

Après le départ de Pierre-Emmmanuel Barré de France Inter et la suspension d’Audrey Pulvar d’iTélé, la question s’est posée sur la liberté des acteurs médiatiques, surtout en pleine campagne politique. Si le premier est un humoriste satirique dont le succès est croissant, à l’instar de son confrère Guillaume Meurice, la seconde est une journaliste dont le nom est devenu connu de tous notamment par ses apparitions sur les chaînes d’informations en continu. Dans leurs registres, ces deux personnalités représentent donc les différents profils qui peuplent les médias et qui entrent en relation avec les politiques. Pour autant, doit-on faire de leur cas une preuve irréfutable de la censure qui règnerait dans les médias ?

 

Deux cas poussés à l’extrême

Dans ces moments de tensions, où les partis politiques extrêmes connaissent une véritable dynamique, le moindre incident prend parfois de fortes proportions. Si l’on étudie précisément les deux cas, on comprend alors que l’on est loin d’une censure verticale (d’un éditeur à journaliste par exemple) comme on aurait pu le croire. En pleine campagne électorale, la chronique de Pierre-Emmanuel Barré(pas forcément la plus satirique ou injurieuse) a été repoussée d’un jour par Nagui car il jugeait qu’elle appelait à l’abstention.

Rien de grave en apparence, dans la mesure où Nagui souhaitait seulement que P-E Barré fasse sa chronique mot pour mot le lendemain (même si nous n’avons en détail pas tous les tenants de cette affaire). Refusant de reporter sa chronique, l’humoriste a décidé de quitter les rangs de France Inter, sentant se pointer une censure qui ne dit pas son nom. On n’a donc pas à faire à une censure comme pourrait le faire les annonceurs sur les journalistes. C’est beaucoup plus subtile. En agissant ainsi, Nagui a mis en avant ses opinions politiques (celles de faire barrage au FN et donc de diminuer l’abstention quitte à tenter de reporter la chronique de son confrère). Cette prise de position va à l’encontre de l’impartialité dont devrait faire preuve un acteur médiatique avec une telle audience. Ce point explique également la suspension d’Audrey Pulvar, qui alors qu’elle était à la tête d’une émission politique, avait affiché son soutien pour Emmanuel Macron en signant une tribune.

 

Du grain à moudre pour les complotistes ?

Les médias français peinent de plus en plus à convaincre. On a vu une véritable défiance s’installer, notamment dans cette campagne. Une prise de position politique affichée des journalistes viendrait accentuer le sentiment de contestation du public à l’égard des journalistes. Les situations d’Audrey Pulvar et P-E Barré viennent donc renforcer les différentes théories qui voudraient que les médias influencent les opinions selon leurs propres positions politiques. Si Audrey Pulvar est engagée, qu’en est-il des autres journalistes ? Surtout les plus éminents. Quid également des annonceurs et des actionnaires, ne sont-ils pas derrière toute la manœuvre ?  On peut donc se demander si l’éviction d’Audrey Pulvar par exemple n’est pas un moyen de redorer le blason des médias, de rappeler qu’ils souhaitent avant tout être neutres. Alors que les différentes théories du complot pourraient être alimentées par de telles situations.

 

Des cas de censure ont bien existé

L’influence des annonceurs  et des actionnaires sur les médias n’est plus à prouver. L’emprise de Vincent Bolloré a fait imploser iTélé ou a encore mis Le Monde en tension. En effet lorsqu’un article révélant son influence en Afrique et sa gestion des différents ports a été publié dans le monde, Vincent Bolloré a menacé de réduire les fonds de publicité qu’il accordait au Monde. En tant qu’annonceur important il a fait perdre des millions au quotidien, qui a cédé en retirant temporairement l’article puisqu’il est encore sur le site. C’est donc la preuve d’une  censure  qui intervient par le poids de la publicité mais aussi par l’influence juridique. En effet, la récente confrontation de Vincent Bolloré avec le journaliste de France Inter Benoît Collombat prouve non seulement que la pression des magnats est évidente mais aussi que les journalistes sont tout de même capables de résister, avec beaucoup de volonté, à la menace

D’autres cas, notamment avec la gestion d’iTélé, ont été mis en avant par le site Les Jours. On voit donc qu’une forme de chantage économique incite parfois les journalistes à s’autocensurer lorsqu’ils dépendent d’annonceurs et ne peuvent pas être autonomes (ce qui est le cas pour la majorité des grands médias). La censure à proprement parlé n’est que minime, les journalistes préfèrent se brider (peut-être inconsciemment) au risque de mettre leur journal en danger, de recevoir des pressions de la part des actionnaires. D’autant plus que la question du conflit d’intérêt peut se poser. Certaines formes de censure sont de plus en plus visibles, notamment comme le prouve la suppression d’une émission de LCI qui critiquait vivement le candidat à la présidentielle 2017 : Emmanuel Macron. Est-ce l’équipe du candidat, les dirigeants de la chaîne ou les actionnaires qui ont fait pression ? Difficile à savoir, en tout cas, cette action a amené une vive contestation de la part du public. Pour autant, l’autocensure reste plus insidieuse et perfide.

Notez cet article !
Nombre de vote : 1

Articles similaires :

Vers une « feuilletonnisation » des attentats ? A quand le prochain épisode ? A quand la prochaine révélation incongrue ? A quand le découverte d’une autre cachette surréaliste ? Tant de questions...
Les chauffeurs Uber sont-ils des indépendants ?  Le combat entre les chauffeurs Uber et la marque semble trouver son dénouement, en Californie. Dans une note publique, Travis Kalanick, patr...
Pologne : pourquoi la réforme sur l’IVG fait-elle l’objet ... Lundi 3 octobre, de nombreuses Polonaises sont rentrées en grève pour protester contre un projet de loi envisageant l’interdiction pure et simple de l...
Qu’est-ce que l’information en 2016 ? Avec la démocratisation d'internet, l'information est devenue plus accessible. Tellement accessible qu'elle est presque devenue immédiate. Les média...
Messan Moïse Ayivi
J’écris dans à peu près toutes les catégories. Cela me permet de traiter d’informations diverses en m’impliquant beaucoup dans mes recherches et mes enquêtes. J’espère que vous apprécierez mes articles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier quand
avatar

wpDiscuz